Dès le 31 janvier, la LPO et son réseau d’associations locales ont demandé au Ministère de l’Ecologie et aux préfets de départements, le déclenchement des protocoles nationaux et départementaux « Gel prolongé ».

GriveMusicienne_300Grive Musicienne affaiblie par le froid - Photo : M.Caupenne.

Ils ont requis les préfets de prendre des arrêtés dans leur département suspendant la chasse pour 10 jours maximum et cela tant dans les départements affectés par le froid que dans les zones refuges de forte concentration des oiseaux.

L’activation de ces protocoles permet d’alimenter les autorités en données (comportement des espèces, concentration, départ d’oiseaux…) et facilite la prise de décisions rapides en matière de suspension de la chasse comme le prévoit la réglementation. Ce qui fut fait le 2 février au niveau national (cf. CP ONCFS- Cellule national « Gel prolongé » du 2/02/12)
Même si la chasse aux oiseaux d’eau est fermée depuis le 31 janvier pour la majorité des espèces, le froid violent qui persiste depuis près de 10 jours, a affecté sensiblement les oiseaux terrestres (grives, pigeons et bécasse des bois) qui continuaient à être chassés jusqu’au 10 ou 20 février selon les départements.

L‘accès aux ressources étant devenu difficile ou impossible, les oiseaux s’épuisent rapidement, limitent leurs déplacements (distance de fuite réduite) et sont, de fait, plus vulnérables. On compte de nombreuses aigrettes, hérons, poules d’eau, des vanneaux … trouvés morts ou amaigris et épuisés.

Dès le 3 février, l’ONCFS et sa cellule « gel prolongé » appelaient à suspendre « la chasse de la bécasse des bois et des turdidés non seulement dans les zones touchées par le froid mais aussi dans les régions d’accueil ».

Toutefois, de nombreux arrêtés ayant prévu une « trêve » trop courte (jusqu’au 8, 10 ou 12 février) alors que la vague de froid va persister, la LPO et son réseau renouvellent actuellement leurs démarches auprès des préfets  pour reconduire les arrêtes de suspension pour 10 jours supplémentaires, soit jusqu’à la date de fermeture de la chasse aux oiseaux (20/02) voire la date de clôture générale de la chasse (29/02) car lapins, lièvres et autres mammifères sont elles-aussi victimes du froid.

La LPO demande également que le courlis cendré et les oies grises concernées par la chasse depuis les 2 arrêtés du 3/02/2012 (JO du 4/02/2012)  soient eux-aussi inclus dans la suspension !

N’hésitez-pas à faire remonter à vos associations les cas de comportements anormaux ou de mortalité d’oiseaux constatés ainsi que d’éventuels cas de braconnage malgré les suspensions….

Consulter le Communiqué de Presse en liaison avec cet article.

Consultez les photographies réalisées par le réseau LPO sur la vague de froid.

Des arrêtés complémentaires de suspension de la chasse jusqu'au 20 février ont été pris dans certains départements.

Pour tous contacts, alertes ou si vous trouvez un oiseau affaibli, contactez la LPO.

Partager