Il fait chaud aussi chez les petits animaux qui peuplent nos jardins.

Rougegorge familier (Erithacus rubecula) - Crédit photo : Ivonne WierinkRougegorge familier (Erithacus rubecula) - Crédit photo : Ivonne Wierink

On nous le répète souvent, avec les fortes chaleurs annoncées pour les prochains jours, la vigilance est de rigueur. Mais les humains ne sont pas les seuls à souffrir de la chaleur : les oiseaux, les petits mammifères, les insectes même ont eux aussi chaud et soif.

Ainsi, le corps d'un oiseau est composé d'environ 60% d'eau (jusqu'à 85% chez certains jeunes). Becs ouverts, ailes pendantes… nos amis à plumes ne supportent pas toujours bien la période estivale. Les années de canicule, la situation se corse encore puisque les points d’eau (flaques, petites mares, fossés) qui permettent aux oiseaux de s’abreuver sont asséchés par le soleil.

Lorsque les températures augmentent, il faut donc penser à nos plantes certes, mais aussi aux petits animaux qui peuplent nos jardins. Et, si possible, mettre de l’eau fraîche à leur disposition. La LPO vous invite donc ces prochains jours à leur donner un coup de pouce en installant à l'ombre, dans votre jardin ou sur votre balcon, un récipient peu profond (3-4 cm) rempli d'eau qui permettra aux petits animaux de boire mais aussi de se baigner (eau qui devra être remplacée régulièrement).

Vous pouvez également aider les oiseaux toute l’année en créant chez vous votre refuge LPO, pour réaliser dans votre jardin des aménagements en faveur des oiseaux et de la nature, vous deviendrez ainsi un Biodiv’acteur de terrain.

Partager