La LPO vous donne toutes les astuces pour accueillir nos amis ailés dans les meilleures conditions.

Huppe fasciée (Upupa epops) - Crédit photo : Fabrice CahezHuppe fasciée (Upupa epops) - Crédit photo : Fabrice Cahez

Le manque de sites de nidification naturels peut être un obstacle à la reproduction des oiseaux nicheurs de nos jardins. Voici plusieurs conseils pour leur venir en aide.

Construire ou acheter ses nichoirs

Vous pouvez leur donner un petit coup de pouce en équipant votre jardin, votre balcon, votre terrasse ou votre cour de nichoirs. Retrouvez un large choix sur le site de la boutique LPO.

Pour ceux qui se sentent l’âme d’un bricoleur, vous pouvez le construire vous-même. Avant de vous lancer, il est nécessaire d’identifier quelles sont les espèces présentes aux alentours afin que votre nichoir respecte les caractéristiques de ces oiseaux cavernicoles et qui varient d’une espèce à l’autre (diamètre de l’ouverture, profondeur, etc…). Pour connaître ces caractéristiques, contactez notre service conseil.

Utilisez de préférence le sapin ou le peuplier comme matériau car ces essences résistent à l’humidité. Des planches comprises entre 15 et 20 mm d'épaisseur permettra une isolation correcte. Attention, ne peignez et ne rabotez pas l’intérieur du nichoir, il doit être rugueux.

Installer ses nichoirs

Voici quelques conseils pour les installer :

  • Où placer le nichoir ? Sur un tronc d'arbre pour les nichoirs boîte-aux-lettres et à balcon ou un mur pour les nichoirs semi-ouverts.
  • Quelle orientation ? Evitez les vents dominants d'ouest. Inclinez le nichoir légèrement vers le bas, le trou d'envol en direction du Sud ou du Sud-Est.
  • Quelle hauteur ? De 2 à 5 mètres au-dessus du sol.
  • Comment l'attacher ? Ne pas clouer directement sur l'arbre. (sauf les clous spéciaux en aluminium mou Schwegler qui ne blessent pas l'arbre). Utilisez du fil de cuivre gainé et entourez le tronc en intercalant des petits morceaux de bois pour serrer et protéger l'arbre.
  • Peut-on poser plusieurs nichoirs sur un terrain ? Oui s'ils sont destinés à des espèces différentes. Deux nichoirs destinés à une même espèce doivent être éloignés d'au moins 30 mètres (limites de territoires).
  • L'entretien du nichoir : Après la nidification, en octobre, retirez l'ancien nid (les passereaux reconstruisent de un à trois nouveaux nid chaque année). Lasurez uniquement l'extérieur du nichoir avec un produit écologique LPO comme l'huile de lin ou la cire d'abeille.

Devenir Refuge LPO

Vous pouvez également faire de votre extérieur un lieu d'accueil de la biodiversité en créant un Refuge LPO et participer ainsi au quotidien à la préservation de la nature. En vous inscrivant au programme Refuges LPO, vous bénéficiez de nombreux conseils techniques sur la connaissance des hôtes de votre Refuge, sur les aménagements à entreprendre dans votre jardin ou sur votre balcon mais aussi de conseils personnalisés sur l’accueil et l’observation de vos hôtes.

Plus d'informations

Pour être au cœur des actions LPO, inscrivez-vous à la photo de la semaine

Consultez le catalogue en ligne de la Boutique LPO

En savoir plus sur le programme Refuge LPO

Partager