Dans le massif du Bargy, en Haute-Savoie, l’État a décidé de tuer tous les bouquetins de 5 ans et plus.

Prise dans la précipitation, cette décision visant à supprimer un foyer de brucellose était loin d'être la seule envisageable : les instances scientifiques (Conseil National de Protection de la Nature, Conseil Scientifique Régional de Protection de la Nature) se sont opposées à cet abattage.

Et pour cause : le bouquetin, animal paisible et doux, emblématique des Alpes, est interdit de chasse depuis 1962 !

Bouquetin (Capra ibex) - Crédit photo : Félix BazinetBouquetin (Capra ibex) - Crédit photo : Félix Bazinet

Pour l'Agence de Sécurité Sanitaire, il n'y avait pas d'urgence à agir, car le risque de transmission aux autres espèces est extrêmement faible. Sans même que le groupe d'experts n'ait eu le temps d'étudier la solution de la vaccination, plus de 230 bouquetins ont déjà été abattus.

Par souci d'économie et contre l'avis des instances scientifiques, l'État n'a pas pris le temps de différencier les individus sains des individus positifs à la brucellose. Parmi les bouquetins tués lors de l'opération éclair, beaucoup n'étaient pas malades. Des actions plus discrètes se poursuivent actuellement visant à éliminer, dans le Bargy, tous les bouquetins de 5 ans et plus. Sous la pression des éleveurs et des chasseurs, l'Etat pourrait décider d'éradiquer la totalité de la population des bouquetins du Bargy dans un futur proche.

Signez et faites circuler cette pétition au plus vite : les opérations de tir devraient reprendre dans les prochains jours !

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy

Partager