La LPO se réjouit de cette décision et espère qu’elle sera dissuasive.

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : Christian AussaguelChardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : Christian Aussaguel

Bien que le Chardonneret élégant soit une espèce d’oiseau protégée, il est la cible d’un trafic persistant pour son plumage et son chant.

Jeudi 7 avril 2016, un braconnier a été condamné par le tribunal correctionnel de Perpignan à 15 jours de prison, 2 000€ d’amende et à verser 1 000€ à la LPO et au Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR) pour capture à la glu et au bâtonnet de colle de chardonnerets attirés par un appelant.

L’individu avait été pris en flagrant délit en décembre 2013 par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage en train de capturer des Chardonnerets élégants, espèce protégée par le Code de l’environnement et l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009, fixant la liste des oiseaux protégés, à l’aide d’un appelant de cette même espèce et de gluaux (bâtonnets recouverts de glu) placés dans les arbres aux alentours.

La LPO rappelle que la chasse à la glu est autorisée exclusivement dans 5 départements du Sud-Est de la France uniquement pour les grives et les merles destinés à servir d’appelants. Ces pratiques non sélectives ont d’ailleurs été dénoncées par plus de 320 000 personnes signataires de la pétition LPO.

La LPO tient également à préciser que le trafic des espèces au niveau mondial est le 4e trafic après la drogue, les armes à feu et le trafic d'êtres humains ! Aux côtés de la LPO devenez Biodiv’acteur en veillant au respect du droit de la protection de la nature.

Partager