Découvrez le Balbuzard pêcheur, un rapace encore rare en Europe.

 Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) en vol – Crédit photo : Fabrice CahezBalbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) en vol – Crédit photo : Fabrice Cahez

Autrefois nicheur commun de nos rivières, lacs et étangs, le Balbuzard pêcheur a bien failli disparaître de France à cause de l’Homme.

Dans les années 1980, quelques individus reviennent nicher spontanément en Forêt d’Orléans, dans le Loiret. L’Office National des Forêts (ONF), les associations naturalistes et le Muséum d’Orléans mettent alors en place les mesures de protection nécessaires pour que l’espèce s’y installe en plus grand nombre.

Un projet d'envergure

À partir de 2006, lorsque les premiers couples de balbuzards s’installent sur les pylônes du Réseau de Transport d’Électricité (RTE) en Sologne, région naturelle située dans le centre de la France, l'entreprise de service accepte de faire partie des acteurs impliqués dans le plan de sauvegarde de l’espèce.

En 2016, la société RTE, l’ONF, LNE et la Ville d’Orléans signent officiellement le lancement du projet « Objectif Balbuz@rd », avec l’appui scientifique de la LPO et le soutien de la région Centre Val de Loire. Des caméras alimentées par des panneaux solaires sont installées sur deux pylônes RTE. Elles filment en continu la vie des couples de balbuzards. Les prises de vues sont mises à la disposition des ornithologues à des fins scientifiques et du grand public qui peuvent ainsi découvrir le mode de vie de cette espèce.

La reproduction a commencé, suivez-la en direct

Le balbuzard est un oiseau migrateur. Il passe la mauvaise saison en Afrique et rentre en France dès le mois de février pour se reproduire. Aussitôt arrivés, les couples s’empressent à restaurer le nid, la reproduction va commencer. Début avril les couples suivis dans le cadre d’Objectif Balbuz@rd ont pondu leurs œufs !

Suivez en direct la femelle en train de couver, les allées et venues du mâle avec de la nourriture, l’éclosion (qui devrait avoir lieu dans la première quinzaine de mai) et l’envol !

Plus d'informations

Consultez le site du projet

Partager