Répondez à la consultation publique avant le 5 juillet 2021.

Petit Chevalier (Tringa flavipes) - Crédit photo : Frantz Delcroix / AMAZONAPetit Chevalier (Tringa flavipes) - Crédit photo : Frantz Delcroix / AMAZONA

La DEAL de la Martinique vient de lancer une consultation publique concernant l’arrêté qui fixe les conditions d’exercice de la chasse dans le département de la Martinique pour la saison 2021-2022.

Les associations de protection de la nature partenaires de la LPO aux Antilles : le Carouge et AMAZONA appellent à se mobiliser contre cet arrêté.

D’après ces associations, les quotas proposés ne tiennent pas compte du mauvais état de conservation ce certains oiseaux de Martinique et notamment des limicoles dont les populations sont en baisse importante depuis 50 ans.

Elles demandent la protection des espèces les plus fragiles et des quotas plus strictes pour celles qui restent chassables.

Ainsi, la pression de chasse est trop importante pour certaines espèces comme le Pluvier bronzé, le Pluvier argenté ou le Courlis corlieu toutes 3 classées vulnérables sur la Liste rouge des oiseaux de Martinique (2020) ou encore la Barge hudsonienne ou le Petit chevalier à pattes jaunes (classé « hautement en péril » par les canadiens en 2019). Pourtant l’arrêté autorise qu’elles soient chassées du 25 juillet 2021 au 15 février 2022.

D’autres espèces devraient être épargnées  comme le Pigeon à couronne blanche et le Moqueur grivotte classées vulnérable sur la Liste rouge des oiseaux de Martinique ou le Pigeon à cou rouge et le Moqueur corossol espèces quasi menacées selon cette même liste et dont l’arrêté autorise la chasse 25 juillet au 30 novembre 2021.

Nous vous invitons à donner votre avis jusqu'au 5 juillet inclus après avoir consulté le projet d'arrêté en envoyant un mail avec comme objet « chasse » à l'adresse suivante :

consultationbiodiversite.deal-972@developpement-durable.gouv.fr

Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez vous inspirer de la phrase suivante :

 "Je m'oppose à ce projet d'arrêté, car la pression de chasse est trop importante, sur des espèces classées vulnérables (Pluvier bronzé, Pluvier argenté, Courlis corlieu, Pigeon à couronne blanche, Moqueur grivotte) ou quasi menacées (Pigeon à cou rouge, Moqueur corossol) d’après la liste rouge IUCN de la Martinique. Il faut également protéger la Barge hudsonienne et le Petit chevalier à pattes jaunes de la pression terrible exercée sur les limicoles en Martinique ».

Merci pour votre mobilisation !

Partager