L’appel à projets de l’OFB s’est clôturé mi-octobre. Au total, 47 initiatives d’action et de sensibilisation en faveur de la biodiversité ont été retenues.

 credit photo nicolas macaire 650Photo Nicolas Macaire

Mi-2020, le Ministère de la Transition écologique et l’Office français de la biodiversité ont lancé « MobBiodiv’2020 » : un appel à projets dont l’objectif est de renforcer et d’aider les associations de protection de l’environnement dans la mise en œuvre d’actions concrètes pour la biodiversité en France métropolitaine et dans les Outre-Mer.

L’enveloppe de 4 millions d’euros vise à soutenir des initiatives locales, régionales et nationales en cohérence avec les stratégies gouvernementales de biodiversité sur l’ensemble du territoire. 

Les thématiques éligibles sont :

  • Restaurer, protéger les écosystèmes et leurs fonctionnalités
  • Intégrer la biodiversité dans l’aménagement et la gestion des territoires
  • Optimiser les systèmes économiques et financiers pour allier développement économique et préservation de la biodiversité
  • Faire progresser le savoir, l’apprentissage et l’innovation en faveur de la préservation de la biodiversité
  • Le comité du jury national (OFB, MTES, Agences de l’eau et Régions de France) s’est réuni pour statuer sur l’ensemble des projets lauréats (projets nationaux et sélections des jurys régionaux) lors de 2 sessions en juillet et octobre 2020. A l’issu des délibérations, 47 initiatives proposées par des associations ont été retenues.

    Quatre des projets lauréats sont portés par la LPO : 

    • Création d'un kit de ressources pour la médiation faune sauvage, composé de fiches techniques, d'une web-série, d'une application digitale et de panneaux explicatifs, afin d’encourager une meilleure cohabitation entre l’Homme et la faune sauvage.
    • L'éphéméride de la Biodiversité : une campagne de sensibilisation dans les écoles primaires destinée à ancrer la biodiversité au cœur du système éducatif français. 
    • Suivis bioacoustiques de la migration nocturne des oiseaux pour permettre une automatisation de la détection et de l'identification des espèces migratrices grâce à leurs cris. 
    • « Saint-Dizier, Der et Blaise : tous engagés pour la biodiversité » : projet d’animation autour de connaissance de la Biodiversité sur un territoire qui voit fleurir depuis trois ans des initiatives communales de diagnostics et d’aménagements en faveur de la Trame Verte et Bleue. (projet de la LPO Champagne-Ardennes

     

    NB: En 2019, les fonds publics représentaient 36,5% du budget total de la LPO France, soit 7,3 millions d’euros sur un total d’environ 20 millions d’euros. La part des ressources consacrées à l’action en faveur de la biodiversité (mission sociale de l’association) s’élève à 88,6 %.

    Nos principaux financeurs publics sont : l’Etat (41%), l’Union Européenne (21%), les collectivités locales (22%), les agences de l’eau (4%). Il ne s'agit pas de subventions de fonctionnement mais de rémunérations correspondant à la réalisation de prestations (gestion d'espaces naturels, missions d'expertise, mise en oeuvre de programmes d'action et de sensibilisation, etc.)

    Reconnue d’utilité publique, la LPO fait l'objet de nombreux contrôles indépendants qui garantissent la qualité de son fonctionnement et le bon usage des fonds qui lui sont confiés. Nos rapports financiers sont accessibles à tous.

    Une étude réalisée en 2017 par un cabinet extérieur indépendant, a conclu que pour 1€ confié à la LPO, cette dernière en rend 20 à la société française en retombées écologiques, sociales et économiques.

     

     

     

     

     

     

     

    Partager