La société SDH FER est condamnée à 15 000€ d’amende pour avoir laissé s’échapper 4 000 litres d’hydrocarbures en décembre 2015.

Aigrette garzette (Egretta garzetta) - Crédit photo : Cyril Maurer / Maison de Loire du LoiretAigrette garzette (Egretta garzetta) - Crédit photo : Cyril Maurer / Maison de Loire du Loiret

Un an après la découverte d’une importante quantité d’hydrocarbure sur les grèves de la Loire, entre les communes de Saint-Denis-de-l’Hôtel et Orléans situées dans le département du Loiret (45), le tribunal correctionnel d’Orléans a rendu son jugement le 5 janvier 2017 et condamnée la société SDH FER à verser à 15 000€ d’amende et 10 000€ de dommages et intérêts.

Plusieurs centaines de mètres de berges avaient été pollués et des spécimens d’oiseaux, protégés pour certains (aigrette garzette, grande aigrette notamment), au plumage souillé par la pollution avaient été aperçus sur les lieux.

La LPO s’était portée partie civile aux côtés de l’Etat et de nombreuses associations : Maison de Loire du Loiret, Loiret Nature Environnement, collectif « je nettoie ma Loire », etc

La société devra leur verser près de 10 000€ dont 1 450€ à la LPO.

La société a jusqu’au 15 janvier 2017 pour faire appel de la décision.

Pour rappel, le val de Loire est inscrit au patrimoine est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Il constitue l’habitat de nombreuses espèces protégées d’oiseaux (sternes, balbuzard, etc.) et de mammifères (loutre, castor). À ce titre, la quasi-totalité du cours du fleuve est classé en site Natura 2000.

Partager