Selon une étude publiée lundi 3 novembre par le journal scientifique Ecology Letters, l'Europe abrite 421 millions d'oiseaux de moins qu'il y a 30 ans et la gestion de l'environnement actuelle en Europe apparaît incapable d'enrayer la disparition de nombreuses espèces récemment encore considérées comme communes.

Moineau - Crédit photo : JJ. CarlierMoineau - Crédit photo : JJ. Carlier

Cette étude britannique porte sur l'analyse des données récoltées sur 144 espèces d'oiseaux de 25 pays européens. Données collectées en majeur partie par des observateurs bénévoles.

Cette disparition alarmante de la faune ornithologique européenne est liée aux méthodes modernes d'agriculture, à la disparition progressive des zones humides et à l'artificialisation ayant pour cause la disparition de l'habitat. En effet, « les oiseaux comme tous les animaux sont dépendants du biotope, c'est-à-dire le milieu dans lequel ils vivent et on voit bien que ces milieux ont été bouleversés en partie à cause de l'agriculture qui est devenue intensive et qui a effacé les bocages, les haies, les endroits où les animaux et les oiseaux peuvent trouver refuge mais également nidifier ; de la perte de près de 50% de nos zones humides et de l'artificialisation c'est-à-dire le fait que le béton et l'asphalte gagnent 80 000 hectares de notre territoire par an » précise Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO.

À l'inverse du déclin, allant jusqu'à 90% enregistré chez des espèces aussi communes que la perdrix grise, l'alouette des champs, le moineau et l'étourneau, toujours selon l'étude on note, pendant la même période, l'amélioration des effectifs de certaines espèces rares d'oiseaux grâce à des mesures de conservation. Il est donc important de continuer à préserver des milieux naturels terrestres et côtiers afin d'assurer la sauvegarde de notre biodiversité.

Dans ce contexte où les bases d'une loi sur la biodiversité sont toujours en cours de rédaction, la LPO appelle l'Europe à réagir face à cette hécatombe en inscrivant rapidement l'environnement et le développement durable au cœur des politiques européennes !

Partagez vos observations avec la LPO et devenez Biodiv'acteurs en participant aux suivis des populations d'oiseaux et de la faune. Ainsi vous aidez les scientifiques à mieux comprendre les évolutions en cours et vous contribuez à la conservation des espèces.

Partager