Zoom sur les principales menaces identifiées grâce à une étude réalisée à partir de plus de 900 publications scientifiques.

Le changement climatique affecte 88% des espèces de manchots – Crédit photo : Stephanie PrinceLe changement climatique affecte 88% des espèces de manchots – Crédit photo : Stephanie Prince

Les oiseaux marins sont en danger. Nous constatons un déclin brutal des populations sur l’ensemble du globe : des albatros de l’océan Austral aux macareux dans l’Atlantique Nord. Même des espèces autrefois abondantes, comme certains manchots, sont maintenant menacées d’extinction. Quelles sont les causes de ce déclin ? Une étude récente apporte des réponses.

Des populations fragilisées face à des menaces de grande ampleur

Bien que les principales menaces pesant sur les oiseaux marins ont été depuis longtemps identifiées : pêche, espèces envahissantes, pollution, nous n’étions pas en mesure jusqu’à présent d’évaluer à l’échelle mondiale le degré d’impact de chacune d’entre elles.

C’est désormais chose faite grâce à une nouvelle étude réalisée par des scientifiques de BirdLife International en collaboration avec des chercheurs du British Antarctic Survey, du Centre des Sciences de l’Environnement, des Pêches et de l’Aquaculture (CEFAS), de l’Université de Washington et de la Global Penguin Society. Les scientifiques ont pour cela examiné les publications portant sur les menaces qui pèsent sur les 359 espèces d’oiseaux marins dans le monde. Cela leur a permis d’identifier les principaux facteurs du déclin et de quantifier l’ampleur de l’impact sur chacune des populations d’oiseaux.

« Cette étude s’appuie sur des travaux réalisés en 2012, lorsque nous avions publié une analyse globale des menaces pesant sur les espèces d’oiseaux marins menacées à l’échelle mondiale, c’est à dire celles répertoriées comme en danger critique d’extinction, en danger ou vulnérable sur la Liste Rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN », explique Cleo Small, coordinatrice du programme marin de BirdLife International. « Non seulement nous avons mis à jour ces résultats, mais nous avons également évalué les menaces qui pèsent sur les 249 autres espèces d’oiseaux marins, qui actuellement ne sont pas menacées à l’échelle mondiale mais pourraient potentiellement le devenir si nous n’agissons pas dès maintenant ».

menaces pesant sur les groupes doiseaux marins les plus menaces

L’étude identifie trois principales menaces : les espèces envahissantes qui affectent 46% des espèces d’oiseaux marins, les captures accidentelles qui affectent 28% d’entre elles et le changement climatique pour 27% d’entre elles. La chasse, la collecte des œufs et les perturbations des colonies de reproduction sont également des causes de déclin. Bien qu’elles concernent un nombre limité d’espèces, la surpêche a également des impacts non-négligeables.

Les espèces (et individus) peuvent être impactées par plusieurs de ses menaces à la fois. A l’échelle mondiale, 20% des oiseaux marins sont menacés par les trois menaces principales : les captures accidentelles, les espèces exotiques envahissantes et les effets du changement climatique et 45% d’entre eux, sont exposés à au moins une de ces trois menaces.

Ces menaces dépassent de loin l’impact de la pollution plastique, pourtant considérée comme une cause majeure de déclin par l’opinion publique. À ce jour, l’étude n’a trouvé qu’un seul rapport indiquant que les plastiques avaient un impact significatif. « Il est pressenti que l’ingestion de plastique puisse avoir un impact plus important sur les petites espèces qui passent la majorité de leur temps en haute mer », explique Lizzie Pearmain, chargée d’études en environnement marin chez BirdLife International. « Or la plupart des tailles et des tendances des populations de ces espèces sont mal connues, ce qui rend difficile la compréhension de l’impact réel des plastiques à l’échelle des populations. »

Réduire les causes de déclin, un cas d’urgence

Les analyses révèlent d’autres nouvelles inquiétantes : de nombreux oiseaux marins communs sont exposés aux mêmes dangers que les espèces menacées. En d’autres termes, si nous n’agissons pas maintenant pour freiner ces menaces, d’autres espèces d’oiseaux marins viendront s’ajouter à la liste des espèces menacées d’extinction.

Si le problème est bien réel, les solutions sont, elles aussi, bien connues. En effet, nous savons comment atténuer l’impact des captures accidentelles des pêcheries sur les oiseaux marins et sur les autres espèces marines. Nous savons comment éradiquer les espèces envahissantes et nous savons comment utiliser de manière plus durable les ressources des océans. Le changement climatique est sans doute le défi le plus difficile à relever, mais les impacts du changement climatique sont généralement exacerbés par les autres principales menaces. Par conséquent, en résolvant les problèmes causés par les captures accidentelles, les espèces envahissantes et la surpêche, nous laisserons une chance aux oiseaux marins de faire face aux défis d’un océan en proie aux changements.


Auteur de l’article : Maria Dias

Référence de l’article scientifique : Dias, Maria P., et al. "Threats to seabirds: a global assessment." Biological Conservation (2019).

Partager