L’occasion de revenir sur quelques évènements qui ont marqué l’année.

Suivi des outardes – Crédit photo : Alexis OrseauSuivi des outardes – Crédit photo : Alexis Orseau

Publication d’une étude sur les services rendus par la LPO à la société

En 2017 la LPO a décidé de faire quantifier les services rendus par l’association à la société française. Les résultats obtenus par I Care, cabinet spécialisé, dépassent les attentes ! Pour 1€ confié à la LPO, cette dernière redonne 20€ à la société française en retombées écologiques (services écosystémiques), sociaux (connaissances, animations…) et économiques (dépenses directes, indirectes et induites).

L’année de la fin du braconnage des ortolans dans les Landes

Les gouvernements français successifs avaient laissé perdurer le braconnage du Bruant ortolan dans le département. Il aura fallu plus d’une décennie de combat à la LPO, retournant chaque année sur les sites de piégeage, portant plainte systématiquement, interpellant les pouvoirs publics, apportant les éléments scientifiques, juridiques et techniques, pour obtenir ce résultat. Après plus d’une décennie de combat c’est une victoire que nous gagnons en faveur de la nature.

Le lancement de Faune-France : premier site web national d’observations naturalistes

Ce portail en ligne de sciences participatives rend désormais possible la visualisation d’informations naturalistes collectées par un réseau de plus de 40 000 passionnés de nature, professionnels ou bénévoles ! Cette plateforme constitue la première réalisation d’un collectif associatif et a vocation à favoriser la sensibilisation du public, des élus et des acteurs économiques aux enjeux de la préservation de la biodiversité. Il est par ailleurs un soutien de poids à l’action associative et aux politiques publiques en matière de protection de la nature. Aujourd’hui cette banque de données est riche de plus de 60 millions d’observations validées par un comité d’experts.

Le lancement du programme visant à sauver le Vison d’Europe en France

Le but du LIFE Vison d’Europe est d’empêcher la disparition de l’un des derniers noyaux de population de l’espèce en France : le bassin de la Charente (huit sites Natura 2000 concernés en Charente et en Charente-Maritime. Il s’agit donc de l’un des principaux enjeux de conservation du patrimoine naturel au niveau national. Ce programme engagé sur cinq ans est coordonné par la LPO en partenariat avec le GREGE et le Conseil départementale de la Charente-Maritime. Il est financé à près de 75% par l’Europe.

Plus de 23 000 Refuges LPO sur le territoire

Fin 2017, ce réseau comptabilise 23 476 Refuges LPO dont 325 sont des collectivités, 142 sont des entreprises, 1 638 sont des établissements, 557 sont des balcons et 20 814 sont des jardins ! Un grand bravo pour votre implication en faveur de la protection de la nature de proximité !

Campagne présidentielle : #LeCandidatDeLaNature

La LPO a profité de la campagne présidentielle 2017 pour faire passer un message fort : la disparition des espèces causée par l’Homme. Un happening artistique de grande envergure a donc été organisé avec l’agence TBWA/Paris. Le but ? Inviter le grand public à interpeller les candidats à la veille du débat du seconde tour sur les questions de préservation de la nature. Un blanchon géant a été dessiné à la craie sur le parvis de la Défense, livré au public, et qui s’effaçait sous les pas indifférents des passants. Un évènement fort pour symboliser que jour après jour, l'Homme fait disparaître la nature. Une opération relayée en direct sur les réseaux sociaux.

Plus d’informations

Consultez le rapport d’activité 2017

Partager