En Europe près de 20 000 tonnes de plomb sont répandues chaque année dans l’environnement par les activités de chasse et de tir sportif.

plomb 650

Le 3 septembre dernier, un comité de la Commission européenne rassemblant des représentants de tous les États membres de l’UE a présenté une proposition visant à interdire totalement l’usage de munitions de chasse contenant de la grenaille de plomb dans les zones humides européennes. Elle est conforme au règlement européen REACH qui prévoit notamment d’assurer une meilleure protection de la santé humaine et de l'environnement face aux risques potentiels des substances toxiques.

Bien qu’insuffisante, car partielle, cette interdiction constituerait toutefois une nouvelle étape vers l’éradication du plomb. Hélas, les lobbies cynégétiques sont à la manœuvre, notamment par l’intermédiaire de l’intergroupe parlementaire "Biodiversité, campagne, chasse et pêche récréative", pour obtenir le rejet de la résolution. 

La LPO en appelle donc aux eurodéputés afin qu’ils privilégient les enjeux sanitaires et environnementaux de l’ensemble de l’Union Européenne face aux intérêts particuliers d’une minorité. 

Le plomb a un effet destructeur sur notre environnement, les espèces qu’il abrite mais également sur notre propre santé.

Les munitions au plomb contaminent tous les compartiments des écosystèmes, engendrent l’intoxication de millions d’animaux sauvages et de bétail et posent un véritable problème de santé publique. Responsable du saturnisme, l’ingestion de plomb affecte les fonctions cérébrales et cognitives, provoque des états d’anémie, perturbe les systèmes reproducteur, nerveux et digestif, etc. Des alternatives en alliage ou en acier sont disponibles et peuvent être utilisées dans la plupart des armes pour un coût supplémentaire très limité, surtout comparé aux conséquences sanitaires. 

En France, l’utilisation de grenaille de plomb dans les zones humides (marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves, deltas, baies, berges de lacs et de rivière) est normalement déjà interdite par la circulaire DNP/CFF N° 2006-11 du 4 avril 2006. Le tir à balle de plomb du gros gibier et des animaux déclarés nuisibles demeure cependant autorisé dans ces zones. 

 

Partager