Environ 1000 animaux sauvages y sont recueillis et soignés chaque année par la LPO. 

 

210608 inauguration cds cfrank herrmann 14Discours devant la station LPO de l'Ile Grande © Frank Herrmann

Mardi 8 juin, à l’occasion de la journée mondiale des océans et de l’Oceanweek, le Président de la LPO Allain Bougrain Dubourg a inauguré les nouveaux locaux rénovés du centre de soins de la faune sauvage à l’Ile Grande (Côtes d’Armor) en présence d’une trentaine d’invités, dont le député Loïc Dombreval et Yann Wehrling, ancien ambassadeur du gouvernement pour l’environnement. 

Créé en 1984 suite à une série de marées noires (Torrey Canyon en 1967, Amoco Cadiz en 1978, Tanio en 1980) sur les côtes bretonnes, le centre devenait vétuste. Le laboratoire et les piscines recueillant les animaux marins ont été remis à neuf, les volières le seront prochainement, et le musée situé sur le site a fait l’acquisition de nouveaux équipements pour sensibiliser le public aux enjeux écologiques de la Réserve naturelle nationale des 7 îles, gérée par la LPO. Pendant les travaux, l’accueil et les soins des animaux ont été assurés dans 2 unités mobiles LPO destinées aux interventions d’urgence en cas de catastrophe, telle qu’une marée noire. 

capture decran 2021 06 11 a 09.17.07Photo Yves Verilhac

La rénovation du centre de soins a été possible grâce à 2 mécènes qui l’ont financée à hauteur de 60.000€ : la Fondation Engie et la Fondation Lemarchand. Une seconde enveloppe de 20.000€ a également été allouée par la Fondation Engie à des actions de sensibilisation et d’éducation à l’environnement à destination des publics fragiles, dont le développement de l’accessibilité du musée. Un troisième mécène, VINCI Energies Tertiaire Grand Ouest, s’est pour sa part engagé à financer une partie du budget du centre durant 3 ans à partir de 2021, une aide précieuse qui s’ajoute à celle de la DREAL Bretagne, qui verse 8.000€ par an. 

La LPO les remercie chaleureusement. Le budget annuel du centre de l’Ile Grande s’élève toutefois à environ 130.000€, et l’association en assume plus de la moitié sur ses fonds propres. De nouveaux soutiens publics ou privés sont impératifs pour garantir un fonctionnement pérenne et améliorer la prise en charge de la faune sauvage en détresse dans la région Bretagne.

Outre à l’Ile Grande, la LPO gère 7 centres de soins pour la faune sauvage en France.

Soutenez les centres de sauvegarde LPO

Pour aller plus loin, vous pouvez également choisir d'intervenir dans la chaîne de soin en devant bénévole.

Partager