Les grues sont remontées vers le nord de l’Europe !

Grues cendrées (Grus grus) - Crédit photo : Dominique DuyckGrues cendrées (Grus grus) - Crédit photo : Dominique Duyck

La migration prénuptiale est terminée. Après avoir séjourné en France et en Espagne pendant l’hiver, les grues ont rejoint leurs quartiers d’été pour se reproduire, annonçant par la même occasion la fin de la mauvaise saison.

Grâce à des ailes puissantes d’environ 2m d’envergure, qui leur permettent de voler jusqu’à 40 km/h en moyenne, les Grues cendrées sont capables de traverser la France dans sa diagonale en une seule journée.

Nichant en solitaire, l’oiseau devient grégaire lors de la période migratoire. Début mars, les grues ont franchi par dizaines de milliers les Pyrénées pour rejoindre notre pays. Elles ont traversé la France sur une large diagonale entre le sud-ouest et le nord-est de l’Hexagone. Les vents forts de sud-ouest que nous avons connu au cours de cette période leur ont permis, et ce malgré les nombreuses giboulées, d’être portées en altitude et d’atteindre des vitesses de migration importante. Ainsi, des grues présentes dans le Limousin à 13h le 27 février étaient déjà en train d’arriver en Champagne à 18h le même jour, à environ 500 km de là !

Après s’être rassemblées sur les sites du nord de l’Allemagne, les grues se répartissent sur l’ensemble des zones de reproduction allant de la Scandinavie à la Pologne. Place maintenant à la parade nuptiale !

Partager