C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jean-Louis Frot, ancien maire de Rochefort.

Jean-Louis Frot, ancien maire de Rochefort a reçu un macareux d’or en 2015 pour son engagement en faveur de la protection et la mise en valeur du patrimoine naturel du Pays rochefortais - Crédit photo : Yann Hermieu Jean-Louis Frot, ancien maire de Rochefort a reçu un macareux d’or en 2015 pour son engagement en faveur de la protection et la mise en valeur du patrimoine naturel du Pays rochefortais - Crédit photo : Yann Hermieu

En 1976, informé que la LPO cherche à quitter Paris pour installer ses bureaux dans l'ouest de la France, Jean-Louis Frot lui propose de transférer son siège à la Corderie Royale de Rochefort en cours de rénovation aux côtés du Conservatoire du Littoral dans l'espoir de créer un pôle environnemental d'intérêt national. Il faut savoir qu'à l'époque, on ne se battait pas pour occuper le principal bâtiment de l'Arsenal !

Pendant plus de 30 ans il défendra en tant que maire de Rochefort, vice-président de la Région Poitou-Charentes et du Département de Charente-Maritime, les intérêts et projets de développement de l'association dans ses demandes de subvention sur projets, considérant que ce qui était bon pour la LPO serait profitable à sa ville et au pays rochefortais. La LPO a de fait créé des activités générant plus de 100 emplois pérennes dans la seule Charente-Maritime et 450 au niveau national.

La LPO lui doit notamment :

  • la création de la station de lagunage de Rochefort, l'une des plus grandes d'Europe, qui vise à l'épuration des eaux usées de la ville par photosynthèse qui produit du phyto et zoo-plancton en quantité dont se nourrissent des milliers d'oiseaux chaque année. De 38 ha, la station évoluera vers le concept de marais périurbains par acquisition progressive de marais par la ville et le Conservatoire du Littoral; ce sont maintenant quelques 450 ha consacrés à la nature et la biodiversité, apportant un gain de biodiversité considérable et un site reconnu pour ses oiseaux d'eau,
  • le soutien à la création des réserves naturelles d'Yves et de Moëze-Oléron,
  • le soutien au concept et à la création des pôles de nature sur les espaces protégées sous l'égide du Conseil Départemental de Charente-Maritime. Quatre sont gérés par la LPO,
  • le soutien à la politique agro-environnementale promue par la LPO en 1990 pour donner une perspective à l'élevage en marais,
  • le soutien à la création du Forum des Marais Atlantiques à Rochefort, futur pôle-relais dont Jean-Louis Frot assure la première présidence pendant une dizaine d'années.

Devant les difficultés de la LPO à trouver de nouveaux locaux plus spacieux dans le site de l'Arsenal de Rochefort, c'est au titre de vice-président du Conseil départemental de Charente-Maritime, propriétaire des Fonderies Royales, que Jean-Louis Frot propose de vendre à la LPO ce site historique inoccupé ; c'était en 2007. Les locaux rénovés seront inaugurés par Jean-Louis Borloo, Chantal Jouanno, Ségolène Royal et Dominique Bussereau, Secrétaire d'Etat, entre autres… en juin 2009.

Jean-Louis Frot a été un "grand monsieur" de l'environnement, sachant concilier écologie et développement économique de sa ville et de son territoire, à un moment où cela semble poser des problèmes insurmontables ailleurs !

C’est au titre de son engagement pour la protection et la mise en valeur du patrimoine naturel du Pays rochefortais que la LPO lui avait remis un macareux d’or lors de son congrès réuni dans sa ville en 2015.

Grand respect à cet homme exceptionnel qui a tant fait pour ses concitoyens.

Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO
Yves Vérilhac, directeur de la LPO
Michel Métais, ancien directeur de la LPO

Partager