Abonnez-vous dès maintenant pour le recevoir !

Prise de bec entre Vautours africains (Gyps africanus) et Vautours oricous (Torgos tracheliotos) lors de la curée, Parc National du Kruger, Afrique du Sud – Crédit photo : André BothaPrise de bec entre Vautours africains (Gyps africanus) et Vautours oricous (Torgos tracheliotos) lors de la curée, Parc National du Kruger, Afrique du Sud – Crédit photo : André Botha

En Inde, le déclin des vautours entre 1997 et 2007 a varié entre 95 et 99,9 % des populations en fonction des espèces. Principal responsable, le diclofénac, un anti-inflammatoire à usage vétérinaire, interdit depuis 2006 dans les pays d’Asie. Aujourd’hui, ce sont les vautours africains qui disparaissent, victimes des carcasses de grands mammifères empoisonnées par les braconniers, les éleveurs, le plomb des munitions ou encore victimes de la croyance populaire.

Dossier - Le ciel africain se vide de ses vautours

Au Zimbabwe, un éléphant gît sans vie sur le sol craquelé de la savane asséchée. Ses défenses ont disparu. Les braconniers ont à nouveau frappé. Les meurtriers sont bien loin et l’ivoire est certainement déjà vendu. Les médias relaieront l’information... mais parleront-ils des 219 vautours qui ont péri en goûtant à la carcasse empoisonnée ?

Voyage - Désert de Gobi - à la recherche de l’ours le plus rare du monde

Une équipe de cinq Français et sept Mongols est partie trois semaines explorer les zones les plus désertiques du désert de Gobi. Plus qu’un simple voyage, cette expédition dans des zones extrêmes s’est révélée un véritable parcours initiatique. Extrait du récit de voyage...

Reportage - À l’affût d’un survivant, le lynx pardelle

Avec seulement 400 individus, le lynx ibérique figure dans la liste des félins les plus rares au monde et les plus menacés également. La disparition de son habitat naturel et l’effondrement des populations sauvages de lapins sont à l’origine de sa raréfaction.

Et toujours de nombreuses rubriques pour découvrir la nature et les oiseaux sur 128 pages

Mot du président. Portfolio : Nocturnes en lumière par Stéphanie et David Allemand. Au fil du temps. Courrier des lecteurs. Actualités. Identification : Courlis cendré et corlieu. Reportages : Bioacoustique chez les tétras lyre. Balade : Le Châtillonnais, vaste région forestière. Refuge LPO : Mare naturelle, comment faire cohabiter poissons et amphibiens ? Pratique : Jumelles Leica Noctivid. La LPO en action. Action du trimestre : La LPO Moselle s’engage pour le renard roux. La Photo-Mystère. Petites annonces. Sorties/Séjours. 2 Fiches d’identification détachables...

Ce magazine trimestriel est disponible uniquement sur abonnement auprès de la LPO

1 an, 4 numéros : 19,50€

Plus d’informations

En savoir plus sur L’OISEAU MAGAZINE

Consultez le communiqué de presse

Pour être au cœur des actions LPO, inscrivez-vous à la photo de la semaine

Partager