Dernière ligne droite avant Nagoya, agissez avant le 15 octobre 2010 ! Interpellez le Ministre de l'écologie sur le futur de la biodiversité et de l'humanité.

bandeau

Dans quelques semaines les Chefs d'Etat et de Gouvernements se réuniront à Nagoya, au Japon, pour la 10ème Réunion de la Conférence des parties signataires à la Convention sur la Diversité Biologique.

Les représentants des 193 états signataires vont alors décider du futur de la protection de la biodiversité. En tant que citoyens, nous pouvons nous mobiliser et faire entendre nos positions quand à la sauvegarde et à la restauration des gènes, des espèces et des écosystèmes, dont nous dépendons tous.

Ecrivez cette lettre au Ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, afin qu'il s'engage de manière ferme et définitive pour un objectif 2020 ambitieux et porteur pour la protection de la biodiversité.

Votre lettre, comme celles des militants de toutes les organisations européennes de BirdLife International, peut faire la différence. Des questions aussi importantes que le Partage et l'Accès aux Avantages découlant de l'utilisation des ressources génétiques seront en discussion et des accords internationaux en découleront.

Il ne tient qu'à nous de garantir la protection de la biodiversité et par là-même de l'humanité. Ecrivez !

Pour écrire à Jean-Louis BORLOO, Ministre du MEEDDM :

Courrier postal :

Monsieur Jean-Louis BORLOO, Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer
Hôtel de Roquelaure
246, boulevard Saint Germain,
75007 PARIS

Courriel :

Allez sur cette page http://contacts.application.developpement-durable.gouv.fr/contact. Faites un copier coller de la lettre sous le thème « Europe et International »

!!! N'oubliez pas de nous envoyer une copie des lettres avec la date et votre adresse !!!

Par voie postale :
LPO – Mission International, Fonderies Royales, BP 90263, 17305 ROCHEFORT CEDEX

Ou par e-mail : lpo@lpo.fr avec comme Objet : "Lettre lobbying Biodiversité"

VOTRE ADRESSE

M. Jean-Louis BORLOO
Ministre de l'Ecologie, de l'Energie,
du Développement durable et de la Mer,
Hôtel de Roquelaure
246, boulevard Saint Germain,
75007 PARIS

LIEU ET DATE

Objet : Dixième réunion sur la Conférence des parties (COP 10) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB)

Monsieur le Ministre,

2010, année internationale de la Biodiversité, marque une étape déterminante dans l'effort international pour conserver les habitats et les espèces qui font de notre planète un endroit superbe, et sur laquelle, en fin de compte, nous dépendons pour notre nourriture, nos moyens de subsistance et notre entière existence.

Nous savons désormais que l'objectif de conservation de la nature 2010, adoptés par les Chefs d'Etat en 2002 et qui a servit comme un appel à mobilisation pour la protection mondiale de la biodiversité, a été manqué. La perte de la biodiversité n'a toujours pas été enrayée et les impacts des principaux facteurs de ce déclin, y compris la perte des habitats, le changement climatique, la surexploitation et les espèces exotiques envahissantes, continuent de s'accroître en intensité.

En octobre 2010 la France sera représentée à la Dixième Réunion de la Conférence des Parties signataires (COP 10) de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) pour débattre sur le futur de la protection de la biodiversité et donc de l'humanité.

Je vous écris en tant que citoyen français conscient et militant de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO/BirdLife France) pour vous demander de faire pression pour un nouvel et plus ambitieux objectif pour la biodiversité post-2010 afin que nous puissions construire sur les réussites engendrées par l'objectif 2010.
Cet objectif doit être mesurable et soutenu par des engagements fermes de la part des Gouvernements pour prendre des mesures afin d'intégrer la biodiversité dans toutes les décisions gouvernementales, d'améliorer les statuts de la biodiversité, de s'attaquer aux facteurs de la perte de la biodiversité et de garantir un accès équitable aux services écosystémiques. Je vous exhorte donc à encourager l'adoption d'objectifs et de sous-objectifs stratégiques qui prendraient en compte toutes ces questions dans le cadre du Plan stratégique de la Convention sur la Diversité Biologique.

L'échec des gouvernements à mettre en œuvre les engagements pris lors du précédent Plan stratégique de la CDB a été un élément déterminant dans notre incapacité à atteindre l'objectif 2010 pour la biodiversité. Je vous incite donc vivement à influencer les gouvernements pour qu'ils promettent de pourvoir au financement, au renforcement des capacités, aux besoins de la recherche et aux mécanismes de suivi qui seront essentiels pour accomplir tout nouvel objectif pour la biodiversité.

De plus, une menace pèse sur les négociations de Nagoya et remet potentiellement en cause tout accord multilatéral sur l'environnement : l'incapacité à s'accorder sur le Protocol International Accès et Partage des Avantages. Je vous demande donc d'user de votre influence pour l'adoption d'un avant-projet de protocole à Nagoya, et un engagement ferme de la part des gouvernements pour respecter cet accord.

Les regards du monde entier seront tournés vers Nagoya en octobre et j'espère sincèrement que vous jouerez votre rôle en obtenant un objectif ambitieux et porteur pour la biodiversité, et les engagements mondiaux nécessaires pour l'accomplir.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma très haute considération.

SIGNATURE

Partager