La LPO demande aux candidats à l’élection présidentielle de 2017 de se positionner face aux enjeux écologiques. Adhérents, militants ou simples citoyens, testez votre capacité à être un(e) bon(ne) président(e) pour la nature sur le site dédié ! Et consultez les réponses des candidats reçues à ce jour.

image actu questionnaire

Tableau récapitulatif des réponses

Sur la base du constat de la dégradation accélérée de l’état de la biodiversité, la LPO a identifié les causes de cette régression. Elle soumet aux candidats pour avis et engagement 36 mesures concrètes capables à court terme de stopper cette hémorragie, et à moyen terme de reconquérir la biodiversité.

L’ouverture d’un site dédié en ligne https://l.lpo.fr/presidentielle2017 permet à tout un chacun, adhérents, militants ou simples citoyens, de tester ses capacités à être un(e) bon(nne) président(e) pour la nature.

Après avoir été quasi absente des débats en début de campagne présidentielle, la question de l’environnement fait timidement son apparition. Il était temps. Dans un sondage IFOP/LPO daté de décembre 2016, 81% des Français souhaitent voir les questions de protection de la nature abordées par les candidat(e)s à l’élection Présidentielle.

La LPO propose aux candidats de cocher les bonnes réponses qui permettront à la France de faire face à ses responsabilités, de tenir ses engagements et de répondre aux aspirations des français, tout en préparant l’avenir des générations futures. Sur la base d’un constat référencé scientifiquement et techniquement sur chaque problématique, 36 propositions détaillées sont réparties en six chapitres :

  • Lutter contre l’artificialisation et la fragmentation des milieux ;
  • Diminuer les pollutions ;
  • Suspendre les prélèvements sur les espèces en mauvais état de conservation et développer les plans d’actions nationaux ;
  • Mobiliser et réorienter les finances publiques ;
  • Développer la connaissance et accompagner les changements de comportements, ainsi que notre rapport au vivant ;
  • Adapter l’administration française, réformer la gouvernance de la biodiversité et renforcer la professionnalisation.

Ils ont répondu au questionnaire LPO

Téléchargez le tableau récapitulatif des réponses

Plus d'informations

Consultez le communiqué de presse

Partager