Consultez les réponses du candidat au questionnaire LPO « Feriez-vous un bon président pour la nature ? ».

image actu questionnaire

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour stopper l’artificialisation ?

Les sols artificialisés ne cessent de s’étendre, avec 490 000 hectares gagnés entre 2006 et 2014. Après un pic entre 2006 et 2008, leur progression se stabilise autour de 55 000 hectares par an depuis 2008. Ils constituent désormais 9,3 % du territoire métropolitain. Cette extension s’est effectuée pour deux tiers aux dépens des espaces agricoles. L'étalement urbain est la principale cause et se traduit par d’immenses complexes commerciaux en périphéries des villes, qui remplacent les cultures en même temps qu’ils ruinent les commerces de centre-ville. Cette artificialisation des sols touche principalement les zones périurbaines et entraîne la disparition des terres agricoles proches des grandes agglomérations, empêchant le développement des circuits courts (production proche du consommateur). Enfin, il faut également mentionner d’autres conséquences que sont la fragmentation des écosystèmes et une imperméabilisation des sols qui accroît les risques d’inondations. Mes mesures pour lutter contre l'artificialisation des sols Alléger la fiscalité sur les terres non-bâties. Avec une rentabilité inférieure sur les terrains non-bâtis et une taxation identique, les propriétaires sont aujourd’hui encouragés à construire et artificialiser les sols. Augmenter la Taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM) et reverser le produit fiscal aux départements afin de limiter l’extension des grandes surfaces et centres commerciaux au détriment des terres naturelles. Rétablir des autorisations pour la création de surfaces commerciales supérieures à 300 m2 dont la multiplication détruit les commerces de proximité (a fortiori dans les villages).

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour une PAC compatible avec les enjeux écologiques ?

Faire peser tout le poids de la France dans les négociations pour obtenir une PAC ambitieuse pour la santé de tous et la biodiversité.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour compléter le réseau d’espaces naturels protégés ?

Créer de nouveaux parcs nationaux dont un en zone humide, et 20 nouvelles réserves naturelles durant le mandat pour atteindre cet objectif, en maintenant le rôle de l’État.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour conforter le droit de l’environnement et réformer les études d’impact ?

Stopper la régression du droit de l’environnement, notamment en confortant les lois Montagne et Littoral, et réviser le décret sur les études d’impact pour une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux pour tous les projets.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour lutter contre la fragmentation par les réseaux de transport ?

Je souhaite développer le ferroutage et limiter les gaz à effet de serre avec une action sur le logement et les voitures A. Optimiser la politique d’économie d’énergie dans le bâtiment, qui représente 45 % du total de la consommation d’énergie en France 1. Remplacer pétrole et gaz par des énergies décarbonées : • Le bois-énergie, sans ignorer que cette ressource est limitée et entre en concurrence avec d’autres usages qui génèrent de l’emploi (construction, mobilier, papier) . Il sera donc difficile d’augmenter sa contribution de plus de 5% de la consommation actuelle dans le secteur du bâtiment. • Le biogaz, pour une production locale d’électricité et le bio-éthane pour injection dans les réseaux de gaz naturel ou en autoconsommation ; mais ces ressources seront également limitées, au mieux entre 2 à 3% de la consommation énergétique du bâtiment. • Le solaire thermique (forte impulsion à donner aux chauffe-eaux et au solaire passif dans la construction ainsi qu’au solaire thermique concentré stocké dans les sels fondus) et le chauffage géothermique dans les immeubles. • Cependant, ces développements réclamant du temps, l’urgence devra porter dans la prochaine décennie sur le transfert du chauffage fossile vers des usages performants d’une électricité déjà largement décarbonée (pompes à chaleur par exemple). Une révision immédiate s’impose : celle de la règle applicable aux constructions neuves, la RT 2012, qui privilégie l’usage du gaz depuis 2012 alors qu’un chauffage au gaz émet beaucoup plus de CO2 qu’un chauffage bien conçu utilisant l’électricité (avec l’apport de pompes à chaleur air/air, ou air/eau avec la géothermie basse température). 2. Lancer de vastes plans d’équipement d’isolations phonique et thermique afin de protéger les occupants du bruit et de faire baisser leur facture de chauffage. Aider les Français à financer des équipements moins consommateurs d’énergie (en particulier le remplacement des chaudières). 3. Créer un guichet régional sur la fiscalité verte afin d’orienter les Français perdus dans le maquis des subventions et des allègements fiscaux. 4. Créer un livret d’épargne « dispositifs d’économie d’énergie ».Selon le même principe que le plan d’épargne logement, ce nouveau livret doit permettre à la fois à ceux qui souhaitent réaliser immédiatement des travaux d’emprunter pour les financer, et à ceux qui ont l’intention de réaliser ce type de travaux à l’avenir, d’épargner en vue de les réaliser plus tard. B. Diminuer les rejets de gaz à effet de serre engendrés par nos véhicules 5. Remplacer les 10 millions de véhicules les plus énergivores en 10 ans, par le biais d’un bonus pour l’acquisition d’un véhicule consommant moins de 3l/100 km. L’Etat investira 1 milliard d’€ par an pour cette mesure. La prime ne serait pas renouvelée pour une nouvelle acquisition. 6. Accélérer la mise en place de bornes de recharge rapide pour les voitures électriques : établir un objectif d’une borne de recharge pour chacune des 11 000 stations-service d’ici à la fin du quinquennat. 7. Poursuivre le développement des réseaux de transport en commun en encourageant les intercommunalités à privilégier les transports propres (Hybrides, GNL, électriques…). 8. Mettre les technologies numériques au service d’une meilleure gestion du trafic (analyse des pics de circulation, fluidification du trafic à l’aide d’informations sur la circulation, gestion des feux tricolores…).

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour protéger les haies bocagères indigènes et les arbres isolés patrimoniaux ?

Je m'engage à protéger et développer la petite faune sauvage (perdrix, faisans, lièvres) en réhabilitant notamment ses habitats naturels (haies, zones humides…) et améliorer la régulation du gros gibier.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour veiller au respect des oiseaux et chauves-souris lors du développement des parcs éoliens ?

Préconiser les économies d’énergie, la diversification des productions et le raccourcissement des circuits entre production et consommation. Proscrire les implantations de parcs éoliens et autres aménagements lourds artificialisant ou créant des obstacles aux circulations écologiques en zones de protection spéciale (ZPS pour les oiseaux) et zones spéciales de conservation (ZSC pour les chauves-souris).

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour résorber la pollution d’origine agricole ?

Encourager fortement la réduction drastique de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques au profit de l’usage régulier de matière organique, riche en carbone, indispensable à la résistance contre l’érosion, à la reconstitution humique des sols, au stockage à long terme des nutriments et à leur restitution progressive aux cultures.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour accélérer la transition écologique de l’agriculture ?

Lancer « le Grenelle » ou la « Conférence » sur l’agriculture à décliner durant tout votre mandat pour réorienter l’agriculture intensive vers des formes plus respectueuses de la santé et de la biodiversité.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour résorber la pollution des milieux naturels et rivières par le plomb ?

Imposer le remplacement des munitions au plomb puisque cela est techniquement possible et financièrement sans impact pour les pratiquants.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour évaluer correctement l’impact des pesticides ?

Je suis extrêmement préoccupé par le sujet des perturbateurs endocriniens. Ces substances sont réputées générer des maladies et anomalies comme des cancers hormono-dépendants, du diabète, des troubles de la fertilité, des problèmes cardiovasculaires. Or les statistiques des Affectations de Longue Durée (ALD) sont alarmantes. Nous sommes passés de 3,7 millions de personnes en ALD en 1994 à 9,9 millions en 2014. Toujours en 2014, les principales ALD étaient les maladies cardiovasculaires (3,3 millions), les cancers (2 million), le diabète (2,4 millions contre 1,6 millions en 2008, + 50% en 6 ans) et les affections psychiatriques de longue durée. Il est temps de réagir et d’allier prévention plus claire et réglementation plus ferme. Je propose notamment de • Dispenser des cours de santé/bien être au collège et sensibiliser aux méfaits de la malbouffe, notamment auprès des populations les plus vulnérables. • Lancer des campagnes de prévention claires qui informent les Français des dangers en matière alimentaire (lutte contre l’obésité…), en matière de médicamentation (renforcer notamment la pharmacovigilance), dans les gestes de tous les jours (élimination des matériaux toxique dans les produits de beauté et de ménage…), dans les conduites à risques (tabac, alcool, drogue…). • Promouvoir le principe de quali-sécurité afin d’élever le niveau des productions européennes vers ce qui se fait de mieux, et non de tout tirer vers le bas. • Lutter efficacement contre les zones atypiques où les antennes relais émettent des ondes électromagnétiques bien supérieures à la moyenne en permettant aux maires ou aux citoyens d'exercer un contrôle accru sur toute nouvelle implantation d’antenne-relais sur le territoire de la commune. • Interdire l'implantation d’antennes-relais à proximité immédiate des lieux hébergeant des personnes fragiles, notamment les écoles. • Créer des comités d’experts indépendants pour conseiller au gouvernement les mesures à prendre vis-à-vis des ondes électromagnétiques des téléphones portables et développer plus intensément la prévention par l'usage des kits mains libres.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour revenir sur les dernières autorisations les plus dommageables à la biodiversité ?

Revenir sur ces décisions.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour retirer les oiseaux en mauvais état de conservation des espèces chassables ?

Je veux protéger au mieux les espèces en voie de disparition.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour mettre fin aux chasses non sélectives ?

Je ferai respecter scrupuleusement la loi : les espèces protégées n'ont pas être chassées

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour restreindre la pratique de la chasse la nuit et le dimanche ?

Il faut renforcer l'information lors de la tenue de battues dans les communes.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour évaluer les incidences de la chasse dans les espaces naturels protégés au titre de Natura 2000 ?

Sur l'ensemble du territoire, nous voulons conditionner les prélèvements à l'impact sur le milieu.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour développer les Plan nationaux d’action ?

Oui aux PNA pour la conservation et la restauration des espèces menacées mais il faut éviter la surprolifération de certaines espèces qui pourrait alors les rendre nuisibles.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour organiser l’accueil des animaux issus du trafic sur les principaux points d’entrée du territoire, aéroports et ports ?

Renforcer l’action de la douane pour l’application de la Cites et obliger les principaux points d’entrée concernés, a minima les dix plus gros aéroports, et les ports du Havre et de Marseille, de se doter de structures d’accueil des espèces issues du trafic.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour mettre fin aux subventions néfastes à la biodiversité et conditionner les aides de l’État à la prise en compte des enjeux écologiques ?

Je veux lutter contre l'artificialisation des sols et préserver les terres naturelles et : Alléger la fiscalité sur les terres non-bâties. Avec une rentabilité inférieure sur les terrains non-bâtis et une taxation identique, les propriétaires sont aujourd’hui encouragés à construire et artificialiser les sols. Augmenter la Taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM) et reverser le produit fiscal aux départements afin de limiter l’extension des grandes surfaces et centres commerciaux au détriment des terres naturelles. Rétablir des autorisations pour la création de surfaces commerciales supérieures à 300 m2dont la multiplication détruit les commerces de proximité (a fortiori dans les villages).

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour taxer les prélèvements des ressources et les affecter à la protection de la biodiversité ?

Nous sommes davantage en faveur d'une incitative et non punitive.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour mettre en place une fiscalité au profit de la biodiversité ?

Engager une réforme de la fiscalité sur le patrimoine naturel, prenant exemple sur la fiscalité sur le patrimoine culturel, pour soutenir et encourager les détenteurs d’espaces naturels et de biodiversité à les conserver et à les entretenir. Créer une incitation fiscale pour encourager la création d’obligations réelles environnementales prévues par la loi pour la reconquête de la biodiversité de juillet 2016.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour organiser la prise en charge des dégâts causés par la faune protégée ?

Mettre en place les conditions d’une prise en charge des éventuels dégâts, après vérification, par les assurances, comme c’est le cas pour les événements climatiques.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour soutenir les associations au-delà de la gestion de projets publics ?

Considérer les associations au-delà de leur capacité à mener à bien des projets, comme des leviers pour mobiliser la société sur des sujets d’intérêt général, en finançant aussi la vie associative (gouvernance, démocratie participative, formation des bénévoles, soutien à des projets innovants…).

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour faciliter la collecte de fonds privés ?

Je souhaite garantir le financement des associations de protection des animaux, adapter la loi de 1901 aux nouvelles problématiques des associations : diminuer les charges des associations et alléger les responsabilités juridiques de leurs présidents, mettre à disposition des associations bénévoles des locaux et faciliter les démarches administratives : 0 paperasse pour les bénévoles associatifs.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour développer l’éducation à la nature ?

Généraliser l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable pour tous, partout et tout au long de la vie et soutenir ces actions dans le cadre de la transition écologique.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour développer la connaissance naturaliste sur tout le territoire national

Dégager les budgets supplémentaires nécessaires, soit a minima 17 M€ par an sans compter les outre-mers (2), pour une politique ambitieuse de développement de la connaissance.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour étendre à l’animal sauvage même non captif la notion de sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux

Consacrer juridiquement la sensibilité de l’animal sauvage au même titre que l’animal domestique, celle du renard comme celle du chien, celle du serin cini comme celle du canari et réprimer les sévices graves et les actes de cruauté dont ils sont victimes.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour limiter la taille des élevages hors sols?

Limiter la taille des élevages industriels, renforcer leurs contrôles et obliger à la traçabilité des produits avec un signe de reconnaissance afin de permettre aux Français de se détourner de ce genre de produits non éthiques.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour Interdire la chasse des mammifères en période de dépendance des jeunes ?

Mettre fin à la pratique de la chasse des mammifères dont les jeunes sont en période de dépendance.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour développer la recherche appliquée pour gérer les épizooties ?

Encourager la recherche et les expertises de l’Anses pour la mise en œuvre de solutions pérennes, dont la vaccination, comme ce fut le cas pour éradiquer la rage en moins de deux ans grâce à la vaccination des renards.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour permettre à l’Agence française pour la biodiversité d’atteindre ses objectifs ?

Intégrer l’ONCFS et l’ONF à l’AFB, développer un réseau d’agences régionales sur tout le territoire en association État/collectivités, et dégager les moyens financiers nécessaires à leur fonctionnement par une taxation sur les prélèvements (chasse, pêche, granulats, sports de nature…)

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour finaliser et suivre les indicateurs de la SNB ?

Finaliser la Stratégie nationale pour la biodiversité en faisant quantifier les objectifs, en leur affectant des indicateurs, et en déployant les moyens de les atteindre avant 2020

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour se doter de structures d’évaluation indépendantes ?

Constituer une autorité experte indépendante au niveau départemental, chargée d’examiner les projets et de donner un avis conformément au droit européen.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour réorganiser la gouvernance en faveur des enjeux écologiques ?

Redonner un poids majoritaire dans les instances dédiées à la biodiversité aux organismes dont c’est la vocation, et les inviter de manière plus systématique dans les instances dédiées à des activités économiques ayant un fort impact sur la biodiversité.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour renforcer la professionnalisation de la biodiversité ?

Structurer une filière professionnelles des métiers de la biodiversité a minima en modernisant les outils de suivi, au mieux en créant une branche professionnelle.

Que propose Nicolas Dupont-Aignan pour la mise en place d’une formation initiale supérieure en écologie pour les fonctionnaires de l’État et des collectivités ?

Créer une École nationale supérieure en écologie pour la formation des fonctionnaires de l’État distincte des filières classiques de l’agriculture et des Ponts et Chaussées.

En tant que Président(e) quelle sera votre propre citation ?

La transition énergétique est une nécessité écologique impérieuse, qui peut se révéler être un facteur de puissance pour la France si une stratégie intelligente est élaborée. L’environnement est une problématique majeure qui renvoie à des attentes simples : bénéficier d’une nourriture saine, d’un accès à une ressource en eau de qualité, se protéger des nuisances sonores, respirer un air propre, bénéficier d’un cadre de vie agréable et verdoyant, être en contact avec des paysages et une nature préservés.

Partager