Consultez les réponses du candidat au questionnaire LPO « Feriez-vous un bon président pour la nature ? ».

image actu questionnaire

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour stopper l’artificialisation ?

Cette question occupe tout un pan important du programme de la « France insoumise », sous le titre « Non à l’artificialisation des terres ! » et répond bien à vos préoccupations. Ainsi, nous mettrons en place un plan de protection généralisée du foncier agricole, forestier et naturel (s’étendant aux bâtiments agricoles et aux bâtiments d’habitation des agriculteurs, avec pour objectif de réduire de 90% le processus actuel d’artificialisation des terres agricoles).

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour une PAC compatible avec les enjeux écologiques ?

Faire peser tout le poids de la France dans les négociations pour obtenir une PAC ambitieuse pour la santé de tous et la biodiversité.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour compléter le réseau d’espaces naturels protégés ?

Créer de nouveaux parcs nationaux dont un en zone humide, et 20 nouvelles réserves naturelles durant le mandat pour atteindre cet objectif, en maintenant le rôle de l’État. Nous ajoutons à votre proposition que cela devra se faire après consultation des différents acteurs concernés, en particulier les associations de défense de la bio diversité, les collectivités territoriales et les citoyens des zones sélectionnées.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour conforter le droit de l’environnement et réformer les études d’impact ?

Stopper la régression du droit de l’environnement, notamment en confortant les lois Montagne et Littoral, et réviser le décret sur les études d’impact pour une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux pour tous les projets.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour lutter contre la fragmentation par les réseaux de transport ?

Nous sommes porteurs d’un grand projet de nouvelle politique du transport qui se décline en 6 séries de mesures de transformation : investissement dans les transports écologiques de voyageurs ; développement du transport ferroviaire ; repenser la mobilité individuelle ; mise en place de transports accessibles à tous les citoyens ; organisation de la multi-modalité et l’arrêt des grands projets inutiles. Cette politique innovante se fonde bien évidemment sur la prise en compte de critères écologiques jusqu’ici jamais traités ou mal traités.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour protéger les haies bocagères indigènes et les arbres isolés patrimoniaux ?

Cette question devra être examinée dans le cadre de notre plan de rétablissement de la biodiversité là où les dégâts causés par l’agriculture intensive sont encore rattrapables.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour veiller au respect des oiseaux et chauves-souris lors du développement des parcs éoliens ?

Là aussi, cette question s’inscrit dans le vaste programme de transition énergétique que nous engagerons dès notre arrivée au pouvoir. Les énergies renouvelables seront notre absolue priorité, ce qui conduit à prévoir à moyen terme la disparition de l’utilisation des énergies fossiles et nucléaires. La protection des espèces animales dont vous parlez demande sans doute que soient menées au préalable des études au cas par cas lorsqu’un projet d’installation de parc éolien est proposé. Nous notons votre demande et tenterons de l’intégrer dans le cadre d’un développement maîtrisé de l’éolien dans notre pays

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour résorber la pollution d’origine agricole ?

Nous allons dans ce domaine plus loin que votre proposition dans la mesure où notre projet concernant l’agriculture se nomme « Pour une agriculture écologique paysanne », ce qui veut dire que nous initierons une véritable « transition écologique de l’agriculture ». Nous proposons donc l’interdiction des pesticides les plus dangereux pour la santé humaine et pour l’environnement et la diminution progressive des apports maximums autorisés d’intrants chimiques.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour accélérer la transition écologique de l’agriculture ?

Nous sommes dans le même cadre que celui abordé dans la réponse précédente ; notre projet tendant à promouvoir et installer durablement « une agriculture écologique et paysanne pour une alimentation de qualité », nous disposons d’ores et déjà de nombreuses mesures applicables sur une période la plus courte possible pour nous permettre d’atteindre les objectifs ambitieux que nous visons dans cette transformation fondamentale de l’agriculture. Elles se trouvent détaillées dans le livret agriculture disponible ici : https://avenirencommun.fr/livret-agriculture/. Vous connaissez le souci qui est le nôtre d’intégrer dans le cours de nos projets tous les acteurs concernés dans les processus en voie de transformation. Il conviendra donc de trouver, sur ce thème comme sur les autres, la meilleure méthode de consultation et participation précédant les nécessaires décisions que nous devrons prendre.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour résorber la pollution des milieux naturels et rivières par le plomb ?

Imposer le remplacement des munitions au plomb puisque cela est techniquement possible et financièrement sans impact pour les pratiquants.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour évaluer correctement l’impact des pesticides ?

Intervenir tant à l’échelle nationale (parlementaires / ANSES) qu’européenne (parlementaires / EFSA), afin que les pratiques scientifiques académiques efficaces existantes soient mises en œuvre par l’OCDE pour l’évaluation des risques des produits phytopharmaceutiques et que les travaux des sciences académiques soient systématiquement pris en compte dans l’évaluation des risques

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour revenir sur les dernières autorisations les plus dommageables à la biodiversité ?

Revenir sur ces décisions lorsque la preuve est apportée de leur nocivité ou de leur inutilité. A titre d’exemple, nous arrêterons le projet de Notre Dame des Landes.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour retirer les oiseaux en mauvais état de conservation des espèces chassables ?

Retirer de la liste des espèces chassables toutes les espèces d’oiseaux et de mammifères en mauvais état de conservation ou instaurer une suspension provisoire de leur chasse par des moratoires prévus par les articles L 424-1 et R 424-14 du code de l’environnement.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour mettre fin aux chasses non sélectives ?

Demander aux Préfets de Régions d’organiser des tables rondes entre les chasseurs et les écologistes pour en parler car c’est juste un malentendu et il suffit de se parler.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour restreindre la pratique de la chasse la nuit et le dimanche ?

Instaurer une journée sans chasse pour permettre à chacun de profiter de la nature en toute sécurité et supprimer la chasse de nuit.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour évaluer les incidences de la chasse dans les espaces naturels protégés au titre de Natura 2000 ?

La méthode instaurée par certains pays européens (Espagne, Pays-Bas, Angleterre) nous semble intéressante et respectueuse tant des espèces animales que des espaces protégés.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour développer les Plan nationaux d’action ?

Développer les PNA et renforcer les moyens financiers qui leur sont dédiés.

Organiser l’accueil des animaux issus du trafic sur les principaux points d’entrée du territoire, aéroports et ports ?

Renforcer l’action de la douane pour l’application de la Cites et obliger les principaux points d’entrée concernés, a minima les dix plus gros aéroports, et les ports du Havre et de Marseille, de se doter de structures d’accueil des espèces issues du trafic.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour mettre fin aux subventions néfastes à la biodiversité et conditionner les aides de l’État à la prise en compte des enjeux écologiques ?

Un train de mesures fortes est prévu dans le cadre de la planification écologique, en particulier : • La modulation de l’accès aux moyens publics (aides et subventions, accès au crédit) en fonction du respect de critères de responsabilité sociale et environnementale ; • La suppression des exemptions et niches fiscales nocives pour les enjeux climatiques et plus largement environnementaux • L’introduction d’une fiscalité pour faire disparaître des produits nocifs pour la santé environnementale ou pour l’environnement : taxes sur les herbicides et pesticides de synthèse, contribution carbone sur le transport des marchandises et taxe kilométrique aux frontières de la France.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour taxer les prélèvements des ressources et les affecter à la protection de la biodiversité ?

Dégager les moyens nécessaires en réaffectant tout ou partie des taxes existantes, voire à en créer ponctuellement selon le principe destructeur/payeur.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour mettre en place une fiscalité au profit de la biodiversité ?

Nous réviserons les réglementations afin de renforcer les normes existantes quant aux critères écologiques et de santé environnementale et en créerons de nouvelles si nécessaire.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour organiser la prise en charge des dégâts causés par la faune protégée ?

Mettre en place les conditions d’une prise en charge des éventuels dégâts, après vérification, par les assurances, comme c’est le cas pour les événements climatiques.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour soutenir les associations au-delà de la gestion de projets publics ?

Nous considérons le secteur associatif comme l’une des trames indispensables du tissu économique et social. Rappelons que près de 50% des ressources des associations sont d’origine publique (Etat, collectivités territoriales et organismes sociaux). Il n’est donc pas question de financer également l’ensemble des 1 300 000 associations qui existent sur le territoire national. Nous accorderons en priorité une attention particulière aux associations reconnues d’utilité publique dont l’action présente un intérêt général pour les citoyens et le pays.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour faciliter la collecte de fonds privés ?

Cette question contient en elle-même une partie de la réponse, car elle reconnaît explicitement l’aide apportée aux associations (hors subventions) par le biais des déductions fiscales sur les dons existantes. Porter ces déductions fiscales à un taux supérieur sans examen préalable de leur pertinence et de leur faisabilité constituerait une pure promesse électorale gratuite, ce que « la France insoumise » et son candidat Jean-Luc Mélenchon refuse absolument. Comme dans le champ culturel, il nous semble que la priorité est d'abord le renforcement des moyens publics directs aux associations.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour développer l’éducation à la nature ?

Généraliser l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable pour tous, partout et tout au long de la vie et soutenir ces actions dans le cadre de la transition écologique.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour développer la connaissance naturaliste sur tout le territoire national

Cette question demande là aussi inventaire et concertation avant que de prendre quelque mesure que ce soit pour aller dans le sens de votre demande. Nul doute qu’un gouvernement fondé sur un programme écologique et social mettant en avant le « vivre ensemble » et la protection de la nature saura dans un premier temps examiner les demandes allant dans le sens d’une préservation de l’environnement et de la vie puis prendre les décisions les mieux adaptées à chaque situation évoquée.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour étendre à l’animal sauvage même non captif la notion de sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux

Nous sommes d’accord avec cette proposition car elle relève simplement du sens commun. Il convient cependant, au-delà d’une législation adaptée, de prévoir les modalités d’un contrôle plus difficile à mettre en œuvre que dans le cas des autres animaux.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour limiter la taille des élevages hors sols?

Nous mettrons en œuvre un plan national visant à accompagner l’ensemble des agriculteurs dans la transition écologique de l’agriculture. En relation avec la problématique que vous exposez, sachez que nous interdirons purement et simplement les projets de fermes-usines. Nous redéfinirons également les normes d’élevage (densité, aire de pâturage) en vue du respect de la condition de vie des animaux d’élevage. Nous améliorerons également et appliquerons effectivement la réglementation sur les conditions d’abattage afin de limiter au maximum la souffrance animale.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour Interdire la chasse des mammifères en période de dépendance des jeunes ?

Mettre fin à la pratique de la chasse des mammifères dont les jeunes sont en période de dépendance.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour développer la recherche appliquée pour gérer les épizooties ?

Encourager les recherches et les expertises pour ce type d’épidémies semble en effet nécessaire, mais il convient cependant, après examen scientifique indépendant, d’appliquer le principe de précaution dès lors que la vie humaine est en danger.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour permettre à l’Agence française pour la biodiversité d’atteindre ses objectifs ?

La charte de l’environnement, intégrée en 2005 dans le bloc de constitutionnalité, a affirmé trois principes : prévention, précaution et pollueur-payeur. Ces principes ayant été affaiblis ces dernières années (avec par exemple le système de compensation introduit par la loi Biodiversité de 2016 que vous citez par ailleurs), la règle verte installée au cœur de toute l’action de préservation de la biodiversité sera inscrite dans la Constitution. Elle permettra en particulier d’interdire des destructions et de refuser l’appropriation des écosystèmes et consacrera définitivement la priorité de l’intérêt écologique sur l’intérêt économique. Dans le cadre de la création d’un commissariat à la planification écologique, les divers aspects de votre préoccupation seront alors pris en compte.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour finaliser et suivre les indicateurs de la SNB ?

Le seul engagement politique et pratique pour la biodiversité détaillé en partie dans l’item précédent suffit à nous positionner comme les acteurs majeurs d’un véritable changement en profondeur des méthodes et contrôles nécessaires à la restauration, certes partielle mais volontariste, de la biodiversité.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour se doter de structures d’évaluation indépendantes ?

En relation directe avec le commissariat à la planification écologique, des services départementaux et des délégués territoriaux seront mis en place, ayant vocation à établir des antennes locales en cas de besoin. Ces structures seront à même d’assurer des missions du type de celles que vous suggérez.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour réorganiser la gouvernance en faveur des enjeux écologiques ?

Nous ne pouvons que rappeler le principe de la planification écologique pour comprendre que nous saurons influer sur l’ensemble des décisions concernant la biodiversité et de ce fait nous entourer des avis les plus pertinents en refusant toute pression de groupes liés à des intérêts seulement financiers ou commerciaux.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour renforcer la professionnalisation de la biodiversité ?

Renforcer la professionnalisation de la biodiversité passe avant tout par l’enseignement dispensé à l’école, à l’université et tout au long de la vie. Elle exige aussi la reconnaissance des compétences attachées au travail dans ce très large secteur d’activité. Si nous voulons réussir la transition écologique, force est de nous appuyer sur toutes les compétences nécessaires et de les réunir en complémentarité. Vous comprendrez que ce ne peut être au détour d’une réponse à une question dans le cadre de la campagne électorale que nous pouvons traiter ce sujet. La biodiversité n’est pas un métier, c’est une obligation qui nous est faite pour rééquilibrer et rendre vivable la planète sur le long terme. Nous devrons avant tout favoriser la pérennisation des métiers existants et l’éclosion de nouveaux métiers liés à ce qui est un véritable challenge pour les gouvernements issus de notre programme.

Que propose Jean-Luc Mélenchon pour la mise en place d’une formation initiale supérieure en écologie pour les fonctionnaires de l’État et des collectivités ?

Il est faux de dire qu’il n’existe pas d’enseignement universitaire alors même que de nombreuses universités proposent des formations en développement durable, matière on ne peut plus proche de la notion globale d’écologie. Développer ces enseignements relève d’une obligation morale de satisfaire aux besoins en emplois que notre planification écologique engendrera. Par ailleurs, il est d’ores et déjà prévu de renforcer l’acquisition de connaissances sur tout ce qui touche à la sauvegarde de la planète dès l’école primaire. La justification de l’éventuelle création d’une école nationale supérieure d’écologie reste à démontrer alors que les filières universitaires peuvent tout-à-fait répondre aux besoins exprimés.

En tant que Président(e) quelle sera votre propre citation ?

« Avec la planification écologique, nous organiserons le changement global de notre façon de produire, d’échanger et de consommer, pour mener une vie en harmonie avec la nature dont nos sommes partie prenante. Cette organisation est nécessaire pour passer à l’agriculture paysanne, développer l’économie de la mer, substituer 100% d’énergies renouvelables et sortir méthodiquement du nucléaire et des énergies carbonées. 300 000 emplois dans l’agriculture, 300 000 emplois dans l’économie de la mer, 900 000 pour la transition énergétique, c’est beaucoup d’emplois qualifiés à pourvoir. Il faudra donc répondre à un fort besoin d’enseignement professionnel et de qualification de haut niveau. Cela prouve que le progrès humain est la clef du progrès écologique et de l’activité économique ».

Partager