Pour rappel : À travers une série d'articles, la LPO et l'association Ramsar-France vous proposent de partir à la découverte de quelques sites français classés Ramsar.

Marais salants du Fier d’Ars - Crédit photo : P. SabarthezMarais salants du Fier d’Ars - Crédit photo : P. Sabarthez

Les Marais du Fier d'Ars

Désignation : 15 mai 2002

Superficie : 4 452 ha

Localisation : sur l'île de Ré, à 25 km de La Rochelle, en Charente-Maritime

Situé sur l'île de Ré, ce vaste ensemble littoral associe, d'une part les grandes vasières et les bancs de sable découverts à marée basse du Fier d'Ars et de la Fosse de Loix et, d'autre part, un ensemble de marais endigués, anciens polders construits entre le XVIème et le XIXème siècle. Ce site forme une mosaïque très diversifiée de milieux : marais salants, marais doux à scirpes et à roseaux, bassins exploités pour l'aquaculture et l'ostréiculture. Il comprend également des zones boisées et dunaires, abritant la cynoglosse des dunes et de nombreuses autres espèces floristiques patrimoniales, ainsi qu'un ensemble de côtes et d'estrans rocheux et sableux.

Les activités humaines sont tournées vers la saliculture, la culture des huîtres, la chasse et la pêche à pieds.

La Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges

Les marais du Fier d'Ars sont situés sur la Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges, gérée par la LPO. Elle accueille chaque année des milliers d'oiseaux migrateurs ou sédentaires… À deux pas de la réserve, l'espace muséographique LPO de la Maison du Fier dédié au patrimoine naturel de l'île de Ré, vous fera découvrir la faune, la flore et les paysages de l'île.

La faune de la Réserve

L'île de Ré se situe sur l'une des principales voies de migration d'Europe. Près de 330 espèces d'oiseaux (soit près de la moitié des oiseaux d'Europe) y ont déjà été observées.

Au printemps, les marais de la Réserve Naturelle accueillent des colonies d'espèces vulnérables comme l'avocette élégante, l'échasse blanche, le chevalier gambette ou la sterne pierregarin. Emblème de la Réserve, le tadorne de Belon est omniprésent, de même que la gorgebleue à miroir.

En hiver, le Fier d'Ars figure parmi les dix principaux sites français pour l'accueil des oiseaux d'eau (50 000 individus). Parmi les anatidés, la bernache cravant, le tadorne de Belon et divers canards constituent le gros de la troupe. Bécasseau variable, courlis cendré, avocette élégante, huîtrier-pie et pluvier argenté sont les échassiers les plus représentatifs du site.

En migration (printemps et automne), des centaines de milliers d'oiseaux font escale sur les riches vasières de la Réserve pour se reposer et se restaurer avant de reprendre leur long voyage.

Le site abrite aussi de nombreuses espèces d'amphibiens dont le rare pélobate cultripède.

L'anguille, espèce en très fort déclin et inscrite au livre rouge de la faune menacée, est l'espèce emblématique de ces marais.

Tout au long de l'année, les animateurs de la LPO - Île de Ré vous proposent de participer à des sorties de découverte et à des activités pédagogiques sur des thèmes variés et pour tous les publics.

Plus d'informations

Pour découvrir la Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges

Consultez le calendrier des sorties 2014 la Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges !

Pour aller plus loin

http://www.zones-humides.eaufrance.fr/node/1870

*Qu'est-ce qu'un site Ramsar ?

Depuis 1971, la Convention de Ramsar entend préserver les zones humides et promouvoir l'utilisation rationnelle de leurs ressources. Elle travaille à élaborer et maintenir un réseau international de zones humides importantes pour la conservation de la biodiversité mondiale et les services écosystémiques rendus.

Aujourd'hui plus de 2 100 zones humides d'importance mondiale sont inscrites sur la liste Ramsar.

L'association Ramsar-France, dans laquelle est investie la LPO, entend faire connaître le label Ramsar en France, favoriser les échanges entre les gestionnaires des sites Ramsar inscrits et encourager la création de nouveaux sites.

Partager