Loin d’être un cas isolé, c’est à la source que nous devons agir, ensemble mettons fin au braconnage.

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : F. CahezChardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : F. Cahez

Début janvier 2016, 4 braconniers ont été condamnés à une amende de 300 à 800€ chacun en première instance par le tribunal correctionnel de Brive-la-Gaillarde pour capture, utilisation et détention de Chardonnerets élégants mais également pour chasse avec des engins prohibés : des cages-pièges et des gluaux.

Les individus s’adonnaient au piégeage au moyen de gluaux (bâtonnets recouverts de glu), une pratique totalement illégale dans ce département. Au total, 20 Chardonnerets élégants dont 12 sont morts des conditions de piégeage et de détention, plusieurs cages et gluaux ont été saisis. Les oiseaux ayant survécu ont été rapatriés vers le centre de sauvegarde SOS Faune sauvage et seront ensuite relâchés.

La LPO, la Société pour l'étude et la protection des oiseaux en Limousin (SEPOL) et SOS Faune sauvage s’étaient constitués partie civile et ont obtenu 3 000€ de dommages et intérêts en réparation du préjudice moral et 250€ de frais de procédure chacune. De plus SOS Faune sauvage a obtenu 377,58€ en réparation du préjudice matériel.

La LPO tient à saluer le travail exemplaire de l’ONCFS (police de la nature), des gardes chasse, des gendarmes de Larche et de la brigade de recherche de Brive-la-Gaillarde dans cette affaire et sans qui, l’arrestation des 4 braconniers n’aurait été possible.

La LPO rappelle que le Chardonneret élégant est une espèce protégée par le Code de l’environnement et l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009, fixant la liste des oiseaux protégés. Il est donc interdit de porter atteinte aux individus mais également à leurs nids et à leurs couvées. La LPO rappelle également que la chasse à la glu est autorisée exclusivement dans 5 départements du Sud-Est de la France uniquement pour les grives et les merles destinés à servir d’appelants.

Voici un bel exemple des dérives que peuvent entrainer ces dérogations. Il est plus que temps de mettre fin au massacre illégal des oiseaux familiers en demandant l’application de la loi et l’interdiction totale de la chasse à la glu dans la loi biodiversité à venir, signez la pétition.

Participez également à la consultation publique qui a lieu jusqu’au 18 janvier, inscrivez -vous et votez pour la proposition d’amendement de la LPO visant à réintroduire l’interdiction de la chasse des oiseaux à la glu ou à la colle.

Plus d’informations

Participez également en votant pour l’ensemble des amendements LPO proposés dans le cadre de la consultation publique de la loi biodiversité.

Partager