Révisons le protocole de comptage suite à la première utilisation du module de saisie.

 

Fuligule Nyroca femelle (Aythya nyroca) - Crédit photo : Patrick BeaurainFuligule Nyroca femelle (Aythya nyroca) - Crédit photo : Patrick Beaurain

Le comptage Wetlands, qu'est-ce que c'est ?

C’est le comptage des oiseaux d’eau hivernants qui a lieu tous les ans à la mi-janvier.

L’objectif ? Recenser les espèces présentes sur un réseau de zones humides organisées en « sites Wetlands ».  

Pourquoi les compter ? Le suivi à long terme des oiseaux d’eau à l’échelle continentale fournit des informations cruciales pour identifier les enjeux de conservation de ces oiseaux, de leur habitat et des zones humides (totaux, sites d’importance internationale, tendances, répartition,…).

Ce comptage est orchestré par Wetlands International, une organisation à but non lucratif œuvrant pour la conservation et la restauration des zones humides, et concerne cent quarante-trois pays répartis sur quatre continents via un réseau de plus de 150 000 bénévoles participants aux dénombrements.

C'est ainsi plus d’1,5 milliards d’oiseaux d’eau de 871 espèces différentes qui sont dénombrés chaque année sur 50 000 zones humides référencées et comptées régulièrement !

La digitalisation des sites de comptage

Dans le but d’améliorer la fiabilité des données récoltées lors de ce comptage, les données sont désormais intégrées grâce à une interface dédiée sur le site Faune-France, premier site web national d’observations naturalistes. Pour ce faire les coordinateurs ont procédé à la digitalisation des sites de comptage, autrement-dit ils ont dessiné des polygones pour chacun des sites de comptage de leur territoire afin que les données puissent être stockées dessus.

Lors de la délimitation du contour de certains sites de comptage sur Faune-France des erreurs ont été mises en lumière. Au fil des années, de nombreux sites ont vu leurs périmètres modifiés et généralement agrandis (ajout d’entités élémentaires chaque année conjointement à l’augmentation de la mobilisation bénévole autour de ce suivi). Or, dans ses consignes Wetlands International a toujours insisté sur l’importance de la régularisation et de la standardisation des comptages, et cela passe entre autre par des comptages à la même période et sur des sites aux périmètres identiques chaque année.

Retrouvez l’ensemble des principes de base servant de cadre au comptage (comment délimiter des sites, organiser des comptages standardisés et réguliers, définir des sites prioritaires ; quels sont les objectifs des comptages Wetlands ; etc.) dans le « Guide méthodologique pour le suivi des oiseaux d’eau : protocole de terrain » de Wetlands International traduit par la Tour du Valat en 2012.

Partager