Le Gypaète barbu, espèce emblématique des montagnes, est l’une des espèces les plus menacées en Europe. Il ne reste qu’une cinquantaine de couples de Gypaètes barbus en France où il est en « danger critique d’extinction ».

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Michèle MendiGypaète barbu (Gypaetus barbatus) - Michèle Mendi

Depuis 2012, la LPO relâche 2 gypaètes par an. Ce sont des oiseaux qui sont nés en centres spécialisés et pour lesquels notre association crée les conditions de leur envol et de leur retour à la vie sauvage : un nom leur est donné, nous leur posons des balises GPS, les baguons et les relâchons.  Et parce que nous nous préoccupons du sort de chaque oiseau, un suivi personnalisé à distance leur est dédié…Chaque gypaète compte. Leur suivi est primordial pour nous assurer de la protection et de la survie de l’espèce.

Du fait de la disparition de l’espèce dans certaines zones géographiques, les populations restantes se sont morcelées, ne permettant plus un renouvellement des effectifs. La fragmentation et l’isolement de ses populations ont également un effet néfaste sur la variabilité génétique de l’espèce.

Face à cette urgence, la LPO s’est lancée dans un projet ambitieux pour sauver l’espèce : « le LIFE GYPCONNECT ». L’Europe a décidé de soutenir ce projet mais il manque à notre association 150 000€ de fonds propres pour boucler son budget. C’est pourquoi, chaque euro compte.

Le programme, sur les 5 ans à venir, ne sera possible qu’avec votre soutien !

Les actions qui seront mises en place grâce à vos dons

Ce nouveau programme est très ambitieux mais réalisable ! Chaque euro compte !

Pour résoudre le problème d’isolement des populations, le programme de sauvegarde sur lequel la LPO s’est engagé doit permettre de :

  • Favoriser la création de nouveaux noyaux de population entre les Alpes et les Pyrénées permettant ainsi de favoriser des échanges d’individus entre ces deux massifs ;
  • Libérer au moins 4 oiseaux par an soit 2 fois plus qu’actuellement ;
  • Améliorer les ressources alimentaires en créant au minimum 16 aires d’équarrissage naturel à l’attention du Gypaète barbu ;
  • Assurer la quiétude et la sécurité des sites : neutraliser les réseaux électriques diagnostiqués dangereux, étudier les comportements de l’espèce dans les secteurs éoliens, lutter contre la menace toxique et expérimenter l’usage des munitions sans plomb dans le département de la Lozère (la LPO bataille pour une interdiction du plomb partout en France), limiter les sources de dérangement en consolidant des partenariats et des actions d’information et de sensibilisation ;
  • Prendre en charge des gypaètes en situation de détresse par un réseau de centres de sauvegarde ;
  • Améliorer la connaissance et évaluer le programme : analyser des données démographiques et spatiales, modéliser la dynamique de population, produire des indicateurs et un guide technique de suivi des populations et des publications scientifiques.

Votre déduction fiscale

Vous recevrez un reçu fiscal qui vous permettra de déduire de votre impôt 66% du montant de votre don dans la limité de 20% de votre revenu imposable. Ainsi, un don de 60€ ne vous coûtera, en réalité que 20,40€ après déduction fiscale.

Faites votre don.

Vous pouvez également effectuer votre don par téléphone au +33 (0)5 46 82 12 31 (règlement par carte bancaire uniquement) ou sur PayPal.

Plus d’informations

Téléchargez la plaquette de l’appel à dons

Partager