Fin mai, le CEPF a invité des bénéficiaires du Bassin à se réunir pour partager les succès et les bonnes pratiques au Monténégro.

Crédit photo : O. LangrandCrédit photo : O. Langrand

Crée en 2000, le CEPF (Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques) propose une nouvelle approche de la protection de la nature basée sur une stratégie régionale permettant à la société civile d'influencer et de participer à la conservation des écosystèmes critiques. Cette stratégie se concentre depuis 10 ans sur des zones biologiques prioritaires, les Hotspots de la biodiversité.

Depuis 2012 le CEPF a investi plus de 7 millions de dollars américains pour la conservation de la nature et le renforcement de capacité de la société civile locale comme défenseurs de cet héritage dans le bassin méditerranéen.

Fin mai, le CEPF a invité des bénéficiaires du Bassin Méditerranéen - des Balkans au Moyen Orient, en passant par l’Afrique du Nord et le Cap Vert à se réunir pour partager les succès et les bonnes pratiques, à Ulcinj au Monténégro. Cette rencontre a aussi été l’occasion de réfléchir aux futurs axes stratégiques du CEPF et aux projets à mettre en place pour protéger la biodiversité de la région.

L’organisation de cette réunion a été assurée conjointement par l’Association des Amis des Oiseaux/ BirdLife Tunisie et Center for the Protection and Research of Birds/BirdLife Monténégro. La rencontre s’est ouverte par les discours de Mesdames les Ambassadrices de France et d’Allemagne aux côtés du Maire de Ulcinj. Dans une ambiance chaleureuse et dynamique, ces trois journées ont permis de riches échanges entre bénéficiaires, porteurs de nouvelles idées pour l’avenir.

Plus d’informations

En savoir plus sur le CEPF

Partager