Avant le 28 avril 2019 dites non à l’abattage de cette espèce protégée.

Bouquetin - Crédit photo : Felix BazinetBouquetin - Crédit photo : Felix Bazinet

Malgré notre opposition depuis plusieurs années, le Préfet de Haute-Savoie tente une nouvelle fois de prendre un arrêté de destruction des bouquetins du Bargy. Cette fois-ci, ce sont près de 100 bouquetins qui pourraient être abattus.

Une consultation publique à destination des citoyens est ouverte jusqu’au 28 avril. La LPO vous invite à y participer et à dire non à ce projet d’arrêté afin empêcher le massacre de cette espèce emblématique de nos montagnes, orchestré sous couvert de santé publique. Pour cela nous vous invitons à marquer votre profond désaccord en adressant un mail à l'adresse ddt-consultations-publiques@haute-savoie.gouv.fr.

Si besoin voici quelques éléments de compréhension (ne pas recopier en l’état). Merci pour votre mobilisation.

Entre 2012 et 2018, 476 bouquetins ont déjà été abattus sur le massif du Bargy. 130 d’entre eux avaient été analysés comme séropositifs, porteurs de la brucellose. Cependant, 346 ont été abattus à distance sans vérification préalable de leur infection.

Si nous pouvons admettre que l'euthanasie des animaux séropositifs avérés contribue à réduire le foyer infectieux, nous ne pouvons nous résigner à l'abattage indiscriminé, c'est-à-dire d'animaux potentiellement sains.

Par ailleurs, la prévalence de l'infection a énormément baissé au fil des années : réduite à quasiment zéro dans les zones périphériques du massif, elle est passée de 70% aux environs de 30% dans la zone cœur, ce qui signifie que plus des deux-tiers des bouquetins y sont sains.

En outre, le risque de transmission au cheptel domestique est, pour les experts de l'ANSES, quasi nul.

Enfin l'abattage indiscriminé a montré son inefficacité voire son caractère contre-productif.

Partager