Chacun d’eux est condamné à 1 500€ d’amende et ensemble ils devront verser 3 000€ à la LPO.

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : F. CahezChardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : F. Cahez

Le 13 juin 2016 les deux jardiniers ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Grasse. Les individus profitaient de leurs interventions dans les jardins de leurs clients pour piéger et capturer des chardonnerets.

Dans les résidences secondaires, les travaux de taille et d’entretien sont souvent réalisés « hors période » de présence des propriétaires et il était alors d’autant plus aisé de s’adonner à ce genre d’infractions sans être repérés. Heureusement, un voisin a observé le « manège » et prévenu aussitôt la LPO PACA qui a elle-même aussitôt alerté l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS).

Une fois sur place, l’ONCFS a effectivement constaté les délits et verbalisé les individus qui détenaient un chardonneret.

Le tribunal correctionnel de Grasse a condamné chacun des deux jardiniers à 1 500€ d’amende et ensemble ils devront verser 3 000€ à la LPO dont 2 000€ de dommages et intérêts.

La LPO rappelle que le Chardonneret élégant est une espèce protégée par le Code de l’environnement et l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009, fixant la liste des oiseaux protégés. Il est donc interdit de porter atteinte aux individus mais également à leurs nids et à leurs couvées.

Il vient d’être classé « VULNERABLE » dans la dernière liste rouge IUCN des Oiseaux de France menacés de septembre 2016.

La LPO tient également à rappeler que le trafic des espèces au niveau mondial est le 4e trafic après la drogue, les armes à feu et le trafic d'êtres humains !

Aux côtés de la LPO devenez Biodiv’acteur en veillant au respect du droit de la protection de la nature.

Partager