Tous les ans autour de la mi-janvier, Wetlands International organise le recensement des espèces d’oiseaux au sein des zones humides de 143 pays. En France, la LPO coordonne ces comptages depuis 1987. 

 canard.chipeau.yali.1gcanards chipeau © Yann Libessart

Les comptages Wetlands ont débuté dans les années 1960 et mobilisent un réseau de près de 150 000 bénévoles sur le terrain au sein de 50 000 zones humides référencées dans le monde. 

Sur le territoire français, ce sont plus de 1 500 « compteurs » bénévoles qui recensent les oiseaux d’eau sur plus de 500 zones humides, sous la coordination de la LPO. 

Les régions tempérées ou tropicales où se rassemblent les oiseaux d’eau pour passer l’hiver leurs garantissent des ressources et des conditions clémentes jusqu’au début de la migration prénuptiale. Par ailleurs, ces espèces sont également bien plus faciles à observer que sur leurs aires de reproduction arctiques et boréales. L’hiver offre ainsi une opportunité privilégiée pour le recensement des oiseaux d’eau.

Ce comptage annuel permet de suivre l’évolution de chaque espèce dans le temps et d'identifier des zones humides d’importance nationale et internationale selon la Convention Ramsar, un traité international pour la protection des zones humides dont 2021 marque le cinquantenaire.

 

Accès aux bilans annuels précédents

Bilan 2016

Bilan 2017

Bilan 2018 et Annexe technique

Bilan 2019annexe fiches espèces et annexe limicoles cotiers

Bilan 2020annexe Fiches espèces et annexe Limicoles côtiers

En savoir plus

Visionnez la carte de répartition des sites Wetlands en France

Visionnez la carte de répartition des sites Wetlands dans le monde

Contact : wetlands-france@lpo.fr

Partager