Une vidéo réalisée par la LPO PACA met en avant la « collaboration » possible entre les vautours et les éleveurs du Verdon : en se nourissant des cadavres de brebis, les vautours assurent une mission d'équarrissage naturel.

Vautours du Verdon - Crédit photo : Jean-Marie RossiVautours du Verdon - Crédit photo : Jean-Marie RossiÀ la faveur d'un programme de conservation, la présence des vautours s'est étendue de la Provence aux Gorges du Verdon, des sites écologiquement très favorables à leur développement.

Par ailleurs, leur réintroduction en France et en Italie a permis de reconstituer le lien entre les populations européennes, de la Péninsule ibérique aux Balkans, facilitant les échanges et les alliances entre colonies.

Il faut reconnaître à ce rapace nécrophage « écologiste » un rôle crucial en tant qu'éboueur de la nature doté de facultés digestives lui perpettant d'éliminer les bactéries et les virus, préservant ainsi les nappes phréatiques et réduisant sensiblement les maladies, les sources de pollution diverses, particulièrement dans les massifs calcaires et perméables tels que les Préalpes du Sud.

Voir la vidéo :

Partager