Cette année 18 couples nicheurs de Pies-grièches à poitrine rose ont été recensés en France, précisément en Languedoc-Roussillon, la région pour laquelle cet oiseau est emblématique.

Pie-grièche à poitrine rose - Crédit photo : R. DumoulinPie-grièche à poitrine rose - Crédit photo : R. DumoulinLa saison de reproduction de la Pie-grièche à poitrine rose arrive à son terme, après un début de printemps laissant craindre le pire, ce sont donc finalement 18 couples nicheurs qui ont été recensés.

Depuis fin juillet, l'ensemble des jeunes produits cette année est à l'envol, deux couples ont eu une reproduction tardive, la dernière date d'envol a été observée le 23 juillet.

Au total, ce sont 54 jeunes qui ont pu s'épanouir dans le Languedoc Roussillon.

La LPO Hérault, qui assure le suivi technique de cette opération, a noté cependant l'échec de quatre couples nicheurs, dont l'un est dû à une prédation d'un adulte au nid, les trois autres échecs étant dus à des conditions météorologiques défavorables. Notons, également, que deux cas de prédation sur des adultes ont été constatés en 2013.

Les pie-griéches ont maintenant quitté la région Languedoc-Rousillon pour leur migration vers l'Afrique du sud, rendez-vous en mai 2014 !

Cette opération est coordonnée au niveau régional par l'Union des associations naturaliste du Languedoc Roussillon « méridionalis », et soutenue par la DREAL Languedos-Rousillon, les Conseils Généraux de l'Aude, de l'Hérault et du Gard et le Conseil Régional du Languedoc Roussillon ainsi que par l'Europe.

Pour en savoir plus

Pie-grièche à poitrine rose - Crédit photo : J. FouargePie-grièche à poitrine rose - Crédit photo : J. FouargeLa Pie-grièche à poitrine rose (Lanius minor) a subi un effondrement considérable de ses effectifs nicheurs depuis le début du XXe siècle dans l'ouest de l'Europe. En Europe de l'Est, les populations restent importantes (600 000 à 1 500 000 couples sur l'ensemble de l'Europe biogéographique) mais subissent elles aussi un déclin constant.

En France, ce sont les départements de l'Hérault, de l'Aude et du Gard qui accueillent les dernières populations nicheuses alors que quelques cas de reproductions ont également été mentionnés ponctuellement en PACA. Étant l'un des passereaux nicheurs les plus rares de France métropolitaine, la Pie-grièche à poitrine rose peut même être considérée comme en danger d'extinction sur ce territoire.

Campagne de dons

pie-grièche à poitrine rose -  crédit photo : J FouargePie-grièche à poitrine rose - Crédit photo : J. FouargeGrâce au soutien de nos donateurs lors de la campagne de dons « 10 espèces de passereaux en danger », la Pie-grièche à poitrine rose a bénéficié d'actions concrètes pour sa protection.

Merci à tous nos généreux donateurs.

Vous aussi, faites un don pour protéger la nature !

Partager