À l'heure où la nature reprend ses droits, l'arrivée du printemps marque traditionnellement le renouveau de la nature : le temps se radoucit progressivement, les arbres bourgeonnent, les animaux hibernants se réveillent…

Mise à jour du 31 mars 2014 : Retour sur une action : « Pour cultiver sans pesticides, plantons des arbres et développons la biodiversité ! »

Le 21 et 22 mars 2014, dans le cadre de la semaine sans pesticides, Delphine et Benoit Vinet, producteurs de vin biologique sur le Domaine Émile Grelier, basé à Lapouyade (33) et classé Refuge LPO, a organisé un chantier bénévole de plantation d'arbres.

Grâce au soutien de l'association Arbres et paysages de Gironde, et la participation d'une soixantaine d'éco-volontaires, 600 végétaux ont pu être plantés pour constituer des haies afin de mieux accueillir la biodiversité et favoriser ainsi la culture biologique des vignes, dans le respect des hommes et de la nature.

Paillage - Crédit photo : D. VinetPaillage - Crédit photo : D. Vinet

Après avoir préparé les plants, le sol, les engrais naturels (préparation à base de bouses de vache), les bénévoles ont planté les haies, des arbres fruitiers au milieu de certains rangs de vignes, puis installé les piquets et filets de protection et paillé les pieds afin de préserver l'humidité du sol. Enfin, chacun a pu inscrire le prénom d'un être cher sur une étiquette attachée aux arbustes plantés. Ces deux journées ont été ponctuées d'un pique-nique convivial et d'une dégustation de vin biologique Emile Grelier offerte par les viticulteurs pour le plus grand bonheur des bénévoles amateurs de biodiversité mais aussi de bon vin ! L'opération été relayée par les media grâce à la présence sur place des journalistes de France 3 Aquitaine et de Sud-Ouest.

Crédit photo : D. VinetCrédit photo : D. Vinet

Philosophie et démarche biodiversité du Domaine Émile Grelier

L'agriculture biologique pratiquée sur le domaine Émile Grelier, favorise des terres saines et pleines de vie, protège la biodiversité et préserve la qualité de l'eau et de l'air. En fonctionnant en harmonie avec la nature et les auxiliaires qu'elle abrite, le vignoble donne le meilleur de lui-même. C'est une étroite collaboration bénéfique à tous. La démarche d'intégration de la biodiversité dans l'agriculture biologique permet de planter des arbres pour lutter contre les insectes ravageurs en accueillant les oiseaux et les chauves-souris, favoriser la lutte biologique en attirant les insectes auxiliaires (coccinelles, vers luisants, chrysopes…), réhabiliter les zones humides telles que les mares, utiliser les macérations de plantes pour prévenir les maladies, etc. C'est dans la volonté de partager cette philosophie avec le plus grand nombre que Delphine et Benoit Vinet se sont rapprochés de la LPO Aquitaine afin d'aller plus loin dans la démarche d'intégration de la biodiversité avec notamment la création d'un Refuge LPO et de nombreux projets à venir…

Informations

Domaine Émile Grelier – 2 Bis Piconnat – 33620 Lapouyade

Contact : 06.79.962.967 ou dv@vinesprit.fr

Article original

Mais l'arrivée du printemps affiche aussi encore et toujours la période de reprise des épandages de pesticides !

Du 20 au 30 mars, pour sa 9e édition, la semaine pour les alternatives aux pesticides, rendez-vous citoyen désormais incontournable se veut marquer les esprits au travers de centaines d'animations organisées partout en France et à l'étranger. L'occasion d'inviter le grand public à mieux s'informer sur les enjeux tant sanitaires qu'environnementaux des pesticides et promouvoir les alternatives !

Crédit photo : Yann Hermieu / LPOCrédit photo : Yann Hermieu / LPO

En 2013, la Semaine pour les alternatives aux pesticides comptait plus de 1000 événements dans toute la France et dans 15 autres pays.

Gardienne de la biodiversité, la LPO et son réseau d'acteurs agissent au quotidien pour rappeler la nécessité de prendre en considération la fonction écologique et la valeur économique des milieux naturels. En lien avec son réseau d'associations locales, elle se bat sans relâche pour la préservation des habitats et des espèces qui en dépendent. Outre son manifeste 2012 pour une agriculture respectueuse de la nature et des hommes, la LPO promeut de nombreuses actions en milieu agricole (prairies des zones humides, vallées alluviales, plaines céréalières...) que ce soit en zone remarquable Natura 2000 ou en milieu agricole ordinaire et œuvre pour préserver des systèmes agricoles respectueux des ressources naturelles et de la biodiversité, garants de la qualité des produits et de la santé publique.

À l'occasion de la semaine pour les alternatives aux pesticides, la LPO soutient botanic®, partenaire du programme Refuges LPO. Seule enseigne de jardinerie a avoir retiré les pesticides et engrais chimiques de tous ses magasins, les jardineries botanic® invitent les Français à « pulvériser les pesticides » les week-end du 14-16 mars et du 21-23 mars (uniquement 14-15 mars et 21-22 mars dans les magasins d'Alsace et de Moselle).

Chaque citoyen pourra venir déposer les produits dont il souhaite se débarrasser, dans l'un des 65 magasins de l'enseigne. Ces derniers seront acheminés vers des centres de traitement agréés et éliminés. En échange des produits rapportés, botanic® offrira un bon d'achat de 5 € (À partir de 35 € d'achat, valable sur les rayons jardin et le marché bio, voir conditions en magasin ou sur www.botanic.com) à valoir sur une solution pour jardiner au naturel. Cette opération exceptionnelle a pour objectif d'agir concrètement et de proposer à un large public de jardiner au naturel en se débarrassant des pesticides chimiques.

Enfin, à l'invitation de la LPO, VNE, la FEVE, le GAB, le GRAPEA, les FAUCHEURS, Générations Futures... une soirée projection-débat sera organisée au Lycée Nature à la Roche-sur-Yon autour du film « Homo Toxicus », film canadien de Carole Poliquin.

Pour rappel, outre son rôle de lanceur d'alertes, la LPO développe depuis 1921 une initiative valorisant l'engagement volontaire des particuliers, collectivités locales et entreprises : le programme Refuges. Avec plus de 16 000 membres actifs, le réseau Refuges engage à respecter une charte de bonnes pratiques et notamment à ne pas utiliser de produits phytosanitaires.

Informations complémentaires

http://www.semaine-sans-pesticides.fr/

Partager