La LPO au secours des oiseaux en détresse

Aux risques naturels que les oiseaux encourent, s'ajoutent les menaces liées aux activités humaines, et parmi elles la pollution par les hydrocarbures. A de nombreuses reprises, la LPO s'est mobilisée, en France et à l'étranger, lors de pollutions ou de grandes marées noires qui ont provoqué l'échouage de nombreux oiseaux mazoutés (Torrey Canyon, Braer, Erika, Prestige, Napoli, Donges ...).

Relâché de Guillemot - Crédit photo : Gilles Bentz / LPORelâché de Guillemot - Crédit photo : Gilles Bentz / LPO

En 1984, six ans après le naufrage de l'Amoco Cadiz, l'association a ouvert son premier centre, dit de "sauvetage", spécialisé en oiseaux marins, à l'Ile Grande dans les Côtes d'Armor. Parallèlement, depuis 1983, 7 autres centres de sauvegarde ont été créés grâce à la mobilisation de sympathisants.

Une des premières missions de la LPO est de venir en aide à la faune sauvage en détresse, notamment aux oiseaux, qu'ils soient mazoutés, blessés, trop jeunes ou anormalement affaiblis. Depuis 2000, après la catastrophe de l'Erika, la LPO a mis en place un programme spécifique « Oiseaux en détresse ».

Les objectifs du programme :

Ce programme est relayé localement grâce aux différentes structures LPO présentes sur l'ensemble du territoire. Chaque année, la LPO vient au secours de plusieurs milliers d'oiseaux. Elle peut accomplir cette tâche immense grâce également à la mobilisation du public et de nombreux bénévoles. Vous pouvez vous aussi nous aider en devenant bénévole !

Oiseaux en détresse

Partager