Depuis lundi 14 janvier, un épisode neigeux important a touché de nombreux départements de notre pays. Comme chaque année la LPO se mobilise pour aider les oiseaux à survivre à cette première vague de froid de l'année 2013.

GalinulePouleDEau crédit RolandPellionGalinule Poule d'eau crédit Roland PellionDepuis 2011, La LPO a mis en place, au sein du réseau LPO, une cellule "vague de froid" entre le 15 novembre et le 15 février de chaque année, avec notamment une surveillance météorologique.
En cas d'épisode neigeux important ou de période de gel prolongé prévisible sur une durée d'au moins 5 jours (températures négatives et sans dégel diurne), la cellule nationale informe l'ensemble du réseau LPO pour mettre en oeuvre des actions afin de préserver l'avifaune affectée par le froid.

Rappel de la réglementation : Par temps de neige, la chasse est interdite, exceptée pour certaines espèces selon les départements. A minima, la chasse aux oiseaux de passage (vanneau huppé, bécasse des bois, pluvier doré, colombidés (sauf exception locale), turdidés...)et au gibier terrestre sédentaire (faisans, perdrix...) est interdite de fait !
Mais la chasse notamment au gibier d'eau (limicoles, canards, oies) reste ouverte dans de nombreux départements.

Les prévisions météorologiques actuelles (à plus de 5 jours) montrent que le Nord, le Nord-Est voire jusqu'à l'Ile de France devraient être aussi touchés par un épisode de gel prolongé (avec des températures fortement négatives), venant s'ajouter à la neige déjà bien présente...

Grive Musicienne crédit photo MichelCaupenneGrive Musicienne crédit photo Michel CaupenneC'est pourquoi la LPO se mobilise afin d'essayer d'obtenir des suspensions de la chasse au gibier d'eau et, là où sévit la neige, la chasse soit effectivement interdite et la réglementation respectée. Les grives paient déjà actuellement un lourd tribu...

La LPO regrette que ni les administrations départementales, ni l'ONCFS ne prennent les mesures nécessaires à la préservation des espèces.

L'Europe du Nord étant aussi touchée par des conditions climatiques extrêmes, des arrivées massives notamment de canards siffleurs ont été notées sur le littoral nord de la France.

La LPO regrette que déjà certains chasseurs en profitent déjà et que d'autres s'impatientent d' un week-end « fructueux » en perspective !!...

La LPO rappelle aussi qu'il est important d'aider nos amis de la gente ailée à survivre à cette période difficile, en proposant des points de nourrissage.

Comment aider individuellement les oiseaux à survivre ?

Vous pouvez installer des mangeoires hors d'atteinte des prédateurs. Vous y placerez des aliments riches en lipides qui leur permettront de reconstituer leurs réserves indispensables pour résister aux longues et froides nuits d'hiver. La nourriture doit être maintenue à l'abri de l'humidité et des intempéries, et les mangeoires régulièrement nettoyées afin d'éviter la propagation des maladies. Ce soutien ne doit durer que pendant l'hiver (de fin novembre à mi-mars) et plus particulièrement durant la vague de froid. Il ne devra pas se prolonger au-delà, sous peine de rendre les oiseaux dépendants. Il faut également fournir un abreuvoir. Vous veillerez à renouveler l'eau deux fois par jour et à la maintenir libre de glace en ajoutant simplement et uniquement de l'eau tiède.

Pour en savoir plus

Vague de froid 2013 : bilan de l'action de la LPO

Si vous constatez des comportements de détresse d'oiseaux et/ou des abus avérés de chasse, n'hésitez pas à contacter la LPO

Partager